Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Une attaque houthie endommage un navire commercial en mer Rouge – CENTCOM

Un "navire de surface sans pilote" des Houthis a frappé le M/V Tutor, un navire battant pavillon libérien, "de propriété grecque" et qui avait "accosté récemment en Russie"

Illustration : Un partisan des Houthis tenant un missile factice lors d'une manifestation à l'occasion de la Journée de Jérusalem en soutien aux Palestiniens de la bande de Gaza, à Sanaa, au Yémen, le 5 avril 2024. (Crédit : Osamah Abdulrahman/AP)
Illustration : Un partisan des Houthis tenant un missile factice lors d'une manifestation à l'occasion de la Journée de Jérusalem en soutien aux Palestiniens de la bande de Gaza, à Sanaa, au Yémen, le 5 avril 2024. (Crédit : Osamah Abdulrahman/AP)

Les Houthis du Yémen ont revendiqué mercredi soir une attaque en mer Rouge contre un navire commercial de propriété grecque, qui a « provoqué de graves inondations » et des dégâts à bord selon l’armée américaine.

Dans un communiqué, les Houthis ont dit avoir mené une « opération militaire ciblant le navire Tutor en mer Rouge, en utilisant un drone maritime, des drones aériens et des missiles balistiques ».

Plus tôt, la société de sécurité Ambrey et l’agence de sécurité maritime britannique UKMTO avaient indiqué qu’un navire marchand avait lancé un appel de détresse mercredi après avoir été touché en mer Rouge, au large du Yémen.

Un « navire de surface sans pilote » des Houthis a frappé le M/V Tutor, un navire battant pavillon libérien, « de propriété grecque » et qui avait « accosté récemment en Russie », a souligné le Commandement central des États-Unis (CENTCOM).

Illustration : Le cargo Rubymar partiellement submergé à la suite d’une attaque de missiles des Houthis au large des côtes du Yémen, le 23 mars 2024. (Crédit : Khaled Ziad/AFP)

Cette frappe a « provoqué de graves inondations et des dommages à la salle des machines », a ajouté le CENTCOM, disant par ailleurs avoir détruit trois missiles anti-navires et un drone des Houthis au cours des dernières 24 heures.

Le navire a été touché à environ 125 km au sud-ouest de Hodeida, port tenu par les Houthis dans l’ouest du Yémen, selon Ambrey.

La société a estimé dans un communiqué, sans donner plus de détails, que « le navire correspond au profil des cibles [généralement visées] par les Houthis », qui affirment agir en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, dans le contexte de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas.

UKMTO a précisé que le navire Tutor, un vraquier battant pavillon du Liberia selon différents sites spécialisés dans le trafic maritime, avait été touché par un engin de « couleur blanche et de cinq à sept mètres de long ».

« Le navire a pris l’eau et n’est plus sous le contrôle de l’équipage », a indiqué l’agence britannique en citant le capitaine du navire.

Elle a ajouté que le navire avait été « touché une seconde fois par un projectile aérien non identifié » et que les autorités militaires apportaient leur aide au bateau.

Des dizaines de frappes

Cette attaque survient dans un contexte marqué par des attaques à répétition lancées depuis novembre par ces Houthis soutenus par l’Iran contre des navires marchands en mer Rouge et dans le golfe d’Aden.

Au pouvoir dans une bonne partie du Yémen en guerre depuis leur prise de la capitale Sanaa en 2014, ces alliés de l’Iran disent agir en « solidarité » avec le Hamas après l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien.

Depuis novembre, les Houthis du Yémen ont lancé plusieurs dizaines de frappes de drones et de missiles contre des navires en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, perturbant le commerce maritime mondial dans cette zone stratégique.

Les Houthis disent cibler les embarcations liées à Israël. Dans le cas du Tutor, ce « navire a été ciblé car la compagnie qui en est le propriétaire a violé » l’avertissement des Houthis visant les embarcations « accostant dans les ports » d’Israël.

En réaction aux attaques des Houthis, les États-Unis ont mis en place en décembre une force multinationale pour protéger la navigation en mer Rouge et lancé, avec l’aide du Royaume-Uni, des frappes au Yémen contre les Houthis.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.