Rechercher

Arrestation de 3 Palestiniens soupçonnés d’avoir vandalisé des drapeaux israéliens

Ces trois actes de vandalisme distincts se sont déroulés dans un contexte de fortes tensions à Jérusalem entre Israël et les Palestiniens

Des Israéliens organisent une 
« marche du drapeau » près de la Vieille Ville de Jérusalem, le 15 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des Israéliens organisent une « marche du drapeau » près de la Vieille Ville de Jérusalem, le 15 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La police a annoncé lundi avoir arrêté un résident palestinien de Jérusalem-Est âgé d’une vingtaine d’années, soupçonné d’avoir accroché une bannière du Hamas dans l’enceinte du Mont du Temple pendant les prières de l’Aïd plus tôt dans la journée.

« Nous prenons au sérieux tout acte d’incitation, de menace, de soutien ou d’identification à des organisations terroristes », a déclaré la police dans un communiqué.

En parallèle, la police a également arrêté un résident palestinien de Jérusalem-Est âgé d’une vingtaine d’années soupçonné d’avoir brûlé un drapeau israélien sur le Mont du Temple.

La police a aussi annoncé avoir avoir arrêté un autre jeune homme âgé de 19 ans qui a été filmé en train de piétiner un drapeau israélien près de l’implantation de Maale Adumim dans une vidéo qui a été mise en ligne sur les réseaux sociaux la semaine dernière.

En outre, les forces de l’ordre ont affirmé que des agents ont arrêté un jeune garçon âgé de 14 ans soupçonné d’avoir arraché un drapeau israélien d’une voiture de police la semaine dernière.

Ces actes de vandalisme se sont déroulés dans un contexte de fortes tensions à Jérusalem entre Israël et les Palestiniens.

Le mois sacré musulman du Ramadan, qui est généralement une période de frictions, a été marqué par des affrontements réguliers sur le Mont du Temple, point névralgique.

La Vieille Ville est le site le plus sacré pour les Juifs et la mosquée Al-Aqsa, qui se trouve au sommet du mont du Temple, est le troisième lieu saint pour les musulmans.

Le Ramadan s’est achevé, mais les tensions restent élevées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...