Un suspect juif arrêté en Israël pour des dizaines de menaces antisémites à l’étranger
Rechercher

Un suspect juif arrêté en Israël pour des dizaines de menaces antisémites à l’étranger

Selon la police, l'adolescent est à l'origine de menaces antisémites aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Australie

Police israélienne. Illustration. (Crédit : Moti Karelitz/Flash90)
Police israélienne. Illustration. (Crédit : Moti Karelitz/Flash90)

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté jeudi un adolescent juif soupçonné d’être l’auteur de dizaines de menaces antisémites contre des institutions juives à travers le monde, a indiqué la police.

Le suspect âgé de 19 ans est « un habitant du sud (d’Israël) appartenant à la communauté juive », a indiqué la porte-parole de la police Louba Samri dans un communiqué, sans préciser sa nationalité.

Selon la police, l’adolescent est à l’origine de menaces antisémites aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Australie.

Une enquête a été lancée conjointement dans plusieurs pays après que des appels de menace eurent semé la panique ou perturbé les activités dans des lieux publics, des synagogues ou lors de rassemblements, a dit la police.

L’un des appels du suspect a forcé un avion à atterrir d’urgence, a-t-elle ajouté.

L’une des plus grandes organisations américaines à lutter contre l’antisémitisme, l’Anti-Defamation League, a recensé plus d’une centaine d’alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs depuis le début de l’année.

Les investigations ont impliqué le FBI américain dont des agents ont été dépêchés en Israël, ainsi que des services de sécurité européens, selon la police israélienne.

Le ministre de la Justice de M. Trump, Jeff Sessions, a salué cette arrestation comme « le point d’orgue d’une vaste enquête couvrant plusieurs continents pour des actes haineux perpétrés contre les communautés juives de notre pays ».

« Le ministère de la Justice est résolu à défendre les droits civiques de tous les Américains, et nous ne tolérerons pas qu’une communauté, quelle qu’elle soit, soit attaquée en raison de ses convictions religieuses », a-t-il dit dans un communiqué.

Le ministre israélien de la Sécurité publique Gilad Erdan a exprimé dans un communiqué l’espoir que « cette enquête contribuera à faire la lumière sur certaines des menaces proférées récemment contre les institutions juives et qui ont suscité une vive inquiétude, aussi bien dans les communautés juives qu’au sein du gouvernement israélien ».

Un tribunal de Rishon Letzion, près de Tel-Aviv, a ordonné le placement en détention du suspect jusqu’au 30 mars dans un premier temps.

Il n’est pas le premier arrêté pour de tels faits. Début mars, le FBI avait arrêté un ancien journaliste, Juan Thompson, 31 ans, suspecté d’avoir lancé de fausses alertes à la bombe contre des établissements juifs aux Etats-Unis. Les premiers éléments de l’enquête indiquaient qu’il souhaitait ainsi compromettre une ancienne petite amie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...