Un vignoble israélien de Hébron peut-être victime d’un crime haineux
Rechercher

Un vignoble israélien de Hébron peut-être victime d’un crime haineux

Une association d'aide juridique affirme que des agriculteurs palestiniens ont utilisé leur permis d'entrée pour détruire des dizaines de vignes israéliennes

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Une vigne appartenant à un viticulteur israélien à Hébron déracinée le 23 janvier 2019. (Crédit : Honenu)
Une vigne appartenant à un viticulteur israélien à Hébron déracinée le 23 janvier 2019. (Crédit : Honenu)

La police a ouvert une enquête mercredi concernant la destruction d’un vignoble de Hébron, qui auraient été l’œuvre de voisins palestiniens d’après des Israéliens.

Un viticulteur des environs de Tel Rumeida a retrouvé ses vignes arrachées et ses tuyaux d’irrigation endommagés.

L’organisation d’assistance juridique Honenu qui le représente affirme que ces actes de vandalisme ont été perpétrés par des Palestiniens, qui avaient obtenu l’autorisation de l’armée mercredi matin d’aller voir leurs oliviers situés dans un champ adjacent.

La police n’a pas encore donné suite à une demande de commentaires de la part du Times of Israel.

Hébron et ses environs sont une zone régulière de tensions, la ville du sud de la Cisjordanie étant sous gouvernance partagée des Israéliens et des Palestiniens et leurs populations se côtoyant fréquemment.

À une dizaine de kilomètres plus au sud, des Palestiniens du village de Tuwani avaient rapporté début janvier que des habitants d’implantation israéliens avaient arraché 15 oliviers et peint à la bombe sur une pierre : « Mort aux Arabes ». Là aussi la police a ouvert une enquête, qui n’a donné lieu à aucune arrestation pour le moment.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...