USA: un lycée cesse de distribuer un ‘Yearbook’ pour une phrase antisémite
Rechercher

USA: un lycée cesse de distribuer un ‘Yearbook’ pour une phrase antisémite

L'éditeur de l'album de fin d'année va donner des autocollants à l'école pour recouvrir cette citation faisant référence à la "solution finale"

La couverture de l'album de promo 2017-2018 du lycée New Berlin West High School, à New Berlin, dans le Wisconsin, qui a été retiré en raison de la phrase antisémite d'un élève (Capture d'écran: YouTube via TMJ4)
La couverture de l'album de promo 2017-2018 du lycée New Berlin West High School, à New Berlin, dans le Wisconsin, qui a été retiré en raison de la phrase antisémite d'un élève (Capture d'écran: YouTube via TMJ4)

Un lycée du Wisconsin a cessé de distribuer un album de fin d’année après avoir découvert qu’il contenait une citation antisémite publiée par l’un de ses élèves de terminale.

« Il y aura toujours une vraie solution finale », dit la citation dans l’album de promo du lycée New Berlin West High, a fait savoir WTMJ Milwaukee.

Un courriel a été envoyé aux parents pour les informer de la phrase délictueuse. Le principal de l’établissement Michael Fesenmaier l’a qualifiée « d’inappropriée et offensante ».

« Cette phrase, malheureusement, n’a pas été détectée pendant le processus de relecture de l’album et elle a été publiée. Nous sommes désolés de cet oubli et nous présentons nos excuses pour ne pas avoir décelé plus tôt cette phrase blessante », dit le courriel.

Jostens, éditeur de l’album, va donner des autocollants à l’école pour recouvrir cette citation faisant référence à la « solution finale », le plan nazi d’extermination des Juifs européens pendant la Deuxième guerre mondiale.

Le lycée placera les autocollants dans les albums qui n’ont pas encore été remis aux élèves. Les propriétaires des exemplaires qui ont été distribués jeudi et vendredi pourront récupérer des autocollants dans les bureaux de l’établissement.

Elana Kahn, directrice des Relations de la communauté à la fédération juive de Milwaukee, a déclaré à la chaîne d’information que la phrase « n’est pas anodine et elle n’est pas drôle ».

« C’est enregistré dans son histoire comme ayant été sa citation la plus importante », a-t-elle noté. « Je pense que c’est très perturbant et troublant ».

Elle a indiqué avoir travaillé dans le passé avec le district scolaire après d’autres incidents antisémite, faisant notamment venir un intervenant qui avait évoqué l’Holocauste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...