A la synagogue de Budapest, Merkel commémore les victimes de la Shoah
Rechercher

A la synagogue de Budapest, Merkel commémore les victimes de la Shoah

La chancelière allemande a posé une pierre au mémorial de la communauté juive lors d’une visite d’Etat en Hongrie

Angela Merkel lors de son discours à Berlin pour commémorer le 70ème anniversaire de la libération d'Auschwitz (Crédit : AFP/Tobias Schwarz)
Angela Merkel lors de son discours à Berlin pour commémorer le 70ème anniversaire de la libération d'Auschwitz (Crédit : AFP/Tobias Schwarz)

Budapest – La chancelière allemande, Angela Merkel, a rendu hommage aux 500 000 Juifs hongrois tués pendant l’Holocauste lors d’une visite à la synagogue de la rue Dohany à Budapest.

Merkel, qui est actuellement en visite d’Etat en Hongrie, a posé une pierre lundi au mémorial de la communauté juive qui se trouve dans le jardin de la synagogue. Le grand rabbin de la synagogue a accompagné Merkel lors de sa visite du monument historique.

Ensuite, les dirigeants de la communauté juive hongroise se sont entretenus pendant une heure avec Merkel au siège de la communauté juive de Budapest.

La rencontre a duré une demi-heure de plus en raison de l’intérêt « très
sensible » de Merkel pour la communauté, révèle Andras Heisler, le président de la Fédération des communautés juives hongroises, à la chaîne de télévision hongroise ATV.

Heisler a ajouté que cinq courants juifs – parmi lesquels les courants réformiste et orthodoxe – étaient présents à la réunion. Il a indiqué qu’ils avaient abordé « la question de l’antisémitisme qui s’amplifie en Europe et qui est présent en Hongrie ».

Ils ont aussi abordé la question de l’école juive et de l’éducation, qui est selon Heisler la question la plus importante pour le futur de la communauté juive en Hongrie.

Le mémorial de la synagogue de la rue Dohany est le seul mémorial qui commémore les Juifs morts lors de la Shoah. Aucun monument public hongrois ne commémore les victimes juives de l’Holocauste, qui reste un sujet sensible pour les Juifs du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...