Des législateurs de la sous-commission du Congrès du Moyen Orient veulent que le secrétaire d’État John Kerry explique sa décision de continuer à traiter avec l’Autorité palestinienne, alors qu’elle est soutenue par le Hamas.

Les principaux membres démocrates et républicains de la Chambre des représentants de la sous-commission du Moyen Orient des Etats-Unis ont envoyé une lettre à Kerry lundi cherchant une explication de l’administration Obama en ce qui concerne le Hamas, qui a été désigné par les Etats-Unis et Israël comme une organisation terroriste.

« Toute décision de travailler avec ce gouvernement d’union pourrait être extrêmement contre-productif dans nos efforts à la fois pour promouvoir la paix et pour aider à soutenir la sécurité de notre allié Israël », a déclaré la lettre de la républicaine Ileana Ros-Lehtinen (R-Fla), la présidente de la commission et Ted Deutch (D-Fla.), son représentant démocrate.

Ros-Lehtinen et Deutch expliquent dans la lettre qu’ils sont prêts à convoquer une audience sur la question afin que l’administration Obama puisse expliquer comment une relation continue ne violerait pas la loi américaine, qui interdit les interactions avec le Hamas. Ros-Lehtinen a rédigé la loi de 2006 qui interdit de tels contacts.

Les responsables israéliens ont ouvertement critiqué la décision de l’administration de poursuivre l’aide et ses interactions avec l’Autorité palestinienne à la suite de la mise en place la semaine dernière d’un gouvernement intérimaire soutenu conjointement par le Fatah, le prééminent groupe relativement modéré en Cisjordanie, et le Hamas, le groupe terroriste désigné comme tel par les Américains, qui contrôle de la bande de Gaza.