Israël, vent debout contre un accord entre les grandes puissances et l’Iran sur son programme nucléaire, a trouvé un nouvel outil dans sa campagne contre Téhéran : une vidéo d’animation diffusée par le Premier ministre comparant l’Iran au groupe djihadiste Etat islamique (EI).

« L’Etat islamique d’Iran : comme l’Etat islamique, mais en plus grand », proclame la scène finale de la vidéo diffusée sur le compte Twitter de Benjamin Netanyahu.

La vidéo de 27 secondes a été diffusée mardi soir, jour de la date butoir initiale que s’étaient fixée le groupe 5+1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Russie, Chine, France et Allemagne) et l’Iran pour parvenir à un accord, qui a finalement été repoussée au 7 juillet.

« L’Etat islamique se répand au Moyen-Orient et tue tout ce qui ne lui ressemble pas (….) Imaginez si l’Etat islamique développait des bombes atomiques. En fait, peut-être que ça n’est pas si dur que ça à imaginer », affirme une voix off alors que les jihadistes de l’EI dessinés à l’écran se transforment en mollah iraniens et que des drapeaux de la République islamique apparaissent.

Netanyahu lui-même a déjà à plusieurs reprises fait des parallèles entre l’Etat islamique et ses bêtes noires, le Hamas palestinien et l’Iran.

« Pourquoi vouloir donner à l’Etat islamique d’Iran, qui a bien plus de puissance et de force de frappe que l’Etat islamique, une arme de plus, celle du nucléaire ? », a-t-il de nouveau lancé mardi.