Dieu agit-il par des signes de la nature ?

Alors que certains dirigeants chrétiens débattent pour savoir si le phénomène céleste actuel de tetrad, quatre lunes rouges en deux ans, signale la fin de temps, avant l’éclipse solaire totale au dessus du Pole Nord qui a lieu une fois tous les 100 000 ans, une organisation israélo-américaine œcuménique attribue à la démonstration divine un tour optimiste et universel.

Les lunes rouges sont des éclipses lunaires totales dans lesquelles les rayons du soleil entrant dans l’atmosphère deviennent rouges comme le sang.

Deux exemples de l’actuel tetrad ont déjà eu lieu le 15 avril 2014 (la Pâque juive) et le 8 octobre 2014 (Souccot, ou la fête des Tabernacles). La prochaine lune rouge est prévue pour le 4 avril 2015, le premier jour de Pâques de cette année et deux semaines après l’éclipse solaire à venir.

Selon le pasteur évangélique américain populaire John Hagee, les lunes rouges sont historiquement liées à une période « qui commence avec une tragédie et finit avec un triomphe » pour le peuple juif.

L’expulsion par l’Espagne de ses Juifs et la découverte du Nouveau monde en 1492, la création de l’État d’Israël en 1948, la Guerre des Six Jours en 1967 sont tous des exemples d’un triomphe surmontant la tragédie, explique Hagee. Cette saga épique sera présentée dans un film basé sur son livre « Quatre lunes rouges : quelque chose va changer » qui doit être diffusée dans des cinémas sélectionnés le 23 mars.

Dans un entretien avec CBN News sur le Réseau de Diffusion Chrétien, Hagee a prétendu que dans chaque époque marquée par ce phénomène de tetrad, « il y a un sentiment dans le monde que des choses vont changer et que Dieu essaie de communiquer avec nous de manière surnaturelle ».

« Je crois que dans les deux prochaines années, nous allons voir quelque chose de dramatique avoir lieu au Moyen-Orient impliquant Israël qui changera le cours de l’histoire au Moyen-Orient et aura un impact pour le monde entier », explique Hagge, le chef de l’organisation Chrétiens Unis Pour Israël (CUPI) forte de 1,3 million de membres qu’il a fondé en 2006.

Les deux lunes rouges à venir, a déclaré Hagee, sont surement liées à l’Iran ou au rôle des Etats-Unis dans la négociation de l’accord nucléaire.

Comme l’annonce le JTA, l’organisation CUPI d’Hagee a récemment publié une page entière de publicités incitant les sénateurs démocrates à soutenir un projet de loi imposant une approbation du Congrès pour n’importe quel accord sur le nucléaire iranien.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'un discours au mouvement évangélique chrétien et devant environ 800 membres des Chrétiens Unis du pasteur John Hagee pour Israël (CUFI)  à Jérusalem, le 18 mars 2012 (Crédit : Amos Ben Gershom / Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’un discours au mouvement évangélique chrétien et devant environ 800 membres des Chrétiens Unis du pasteur John Hagee pour Israël (CUFI) à Jérusalem, le 18 mars 2012 (Crédit : Amos Ben Gershom / Flash90)

« La seule raison pour laquelle l’Iran n’obtiendra pas une bombe nucléaire sera qu’Israël choisira une solution militaire à cette crise », a déclaré Hagee dans son entretien sur CBN.

« Je crois que si cela se produit, cela entraînera une série d’événements qui changera le cours de l’histoire du monde », a-t-il expliqué.

Pourtant, tout le monde ne tourne pas vers l’approche semi apocalyptique.

‘Chaque fois qu’un des ces [tetrads] a eu lieu, il y a une nouvelle opportunité, un nouveau chemin pour les Juifs ».

Les fondateurs d’un site internet consacré aux Juifs israéliens apprennent aux Chrétiens dans le monde à voir les démonstrations divines comme le moyen de Dieu de marquer un événement important. Ils ont prévu une prière de deux minutes au mur Occidental de Jérusalem lors de l’éclipse solaire totale sur le Pole nord.

« Quand je mets de côté les théories et j’observe simplement l’histoire, chaque fois que ces [tetrads] sont apparus, il y a eu une nouvelle opportunité, un nouveau chemin pour les Juifs », a déclaré Bob O’Dell d’Austin, Texas, qui a étudié le phénomène pendant 35 ans.

Le Chrétien texan Bob O'Dell (à gauche) et le Juif orthodoxe israélien Ariel Gidon, les fondateurs de Root Source (Crédit : Autorisation)

Le Chrétien texan Bob O’Dell (à gauche) et le Juif orthodoxe israélien Ariel Gidon, les fondateurs de Root Source (Crédit : Autorisation)

O’Dell, un chrétien américain qui a fondé Root Source avec son partenaire Gidon Ariel, un juif orthodoxe basé en Israël, a déclaré, « dans mon expérience, les pires choses se produisent avant les lunes rouges, pas après ».

Ces éclipses lunaires et solaires sont « presque comme l’ouverture et la fermeture d’un chapitre », avec « une grande signification religieuse », explique-t-il.

« Il me semble que Dieu utilise vraiment les événements naturels pour signaler son amour, il ne s’agit pas d’écraser les gens avec le marteau du jugement, dit-il. Le point de vue judéo-chrétien est qu’il pense à nous ».

Pour O’Dell, ces phénomènes surnaturels de la nature présentent une chance pour un questionnement existentiel du monde contemporain.

Comme cela a été décrit dans un article populaire du site Breaking Israel News la semaine dernière, Ariel a l’intention de prier lors des deux minutes de l’éclipse solaire de vendredi au Pôle Nord (à 12h18 à Jérusalem) avec des centaines de touristes chrétiens.

Les partenaires ont déclaré que l’éclipse solaire est utilisée par les sages juifs comme une métaphore d’une prophétie pour le peuple juif, deux semaines après une éclipse solaire qui signale un message pour toutes les autres nations, pourrait bien signifier que nous commençons une période de compréhension potentielle universialiste.

Ariel a choisi de marquer le chemin de l’éclipse solaire sur l’eau et de la glace de montagne vendredi avec la récitation d’Isaiah 11:9 : « Aucun ne me nuira ou ne détruira un autre sur toute Ma montagne sacrée, parce que la terre sera tout aussi pleine de connaissance du Seigneur que la mer est remplie d’eau ».

La configuration d'une éclipse solaire totale (Crédit : Autorisation de Bob O'Dell)

La configuration d’une éclipse solaire totale (Crédit : Autorisation de Bob O’Dell)

Ariel, qui rejette le terme œcuménique et se qualifie lui-même un « cultivateur de l’amitié judéo-chrétienne », a déclaré qu’il est simplement un immigrant américain orthodoxe qui lors de son service dans l’armée a été intéressé par les soutiens chrétiens d’Israël après avoir vu des affiches pour l’Ambassade Internationale Chrétienne à Jérusalem.

Il a déclaré au Times d’Israël que le sujet « intéresse l’imagination des Chrétiens du monde entier, qui ont une façon de penser très centrée sur le monde à venir ».

« Je pense que c’est la mission du peuple juif de propager les connaissances de Dieu, d’être la lumière des Nations. Aujourd’hui dans l’Etat d’Israël, nous nous sommes placés dans une position dans laquelle nous pouvons être plus actif et partager les idées du monothéisme éthique », explique Ariel qui est aussi le fondateur du groupe Facebook les Juifs qui aiment les Chrétiens qui aiment les Juifs (et les Chrétiens qui les aiment).

Les deux minutes de prière, organisé par Ariel au Mur du sud au mont du Templa à Jérusalem, ont intéressé de nombreux touristes chrétiens précise-t-il.

« C’est remarquable de vois à quel point les gens sont intéressés. Nous avons reçu des milliers d’email », assure-t-il.

Même si un porte-parole du ministère du Tourisme a indiqué que le ministère « n’est pas au courant de l’existence d’un pic du tourisme chrétien relatif à ce phénomène », cela serait difficile de voir une différence dans la mesure où en règle général le nombre de touriste augmente pendant les fêtes juives, la période à laquelle se phénomène se produit.

Que les prédictions de Hagee sur un changement irrévocable au Moyen-Orient deviennent réalité ou pas, pour l’équipe de Roots source, ce qui importe est que les gens discutent de ce sujet.