Sushma Swaraj, la ministre des Affaires étrangères de l’Inde qui vient d’entrer en fonction, a dans le passé publiquement défendu Israël contre les critiques. On dit également qu’elle est une grande admiratrice de l’ancienne Premier ministre israélienne Golda Meir.

Swaraj, âgée de 62 ans et la première femme à recevoir le portefeuille ministériel des Affaires étrangères, avait qualifié Israël de « partenaire fiable » en 2008, selon le journal Economic Times.

La déclaration avait été prononcée dans un contexte de critiques des partis d’opposition d’extrême gauche de la relation diplomatique entre Israël et l’Inde. Swaraj est venue à la défense d’Israël et a assuré que le gouvernement reconnaissait l’importance des liens avec l’Etat juif également.

Swaraj a également eu la fonction de présidente du Groupe d’amitié parlementaire entre l’Inde et Israël de 2006 à 2009.

En tant que première femme dans ce poste politique, et dans d’autres, en Inde, on dit que Swaraj tire une partie son inspiration de Golda Meir. Comme Swaraj, Meir a servi en tant que ministre des Affaires étrangères sous le Premier ministre David Ben Gurion en 1956.

Swaraj affiche une longue liste de réussites au cours de ses 30 ans de carrière politique. A l’âge de 25 ans, elle est devenue la plus jeune députée jamais élue au parlement indien. Elle a également été la première femme ministre en chef de Delhi et la première femme porte-parole politique.

La nomination de Swaraj, avec l’élection de Narendra Modi en tant que nouveau Premier ministre de l’Inde, est un bon présage pour Israël en vue de liens de plus en plus chaleureux avec son allié d’Asie du Sud.

Le Premier ministre Benjamin Netanhyahu a fait un appel de félicitations à Modi après sa victoire aux élections nationales indiennes il y a 10 jours.

Au cours de l’appel, Netanyahu a exprimé son admiration pour la démocratie indienne et les deux dirigeants se sont mis d’accord pour une coopération renforcée entre les deux pays, selon une dépêche de l’agence Reuters.

Modi, le chef du parti nationaliste hindou Bharatiya Janata, « se prononce depuis longtemps en faveur de liens politiques et commerciaux avec l’Etat d’Israël », selon le journal International Business Times.

Modi avait déjà effectué une visite en Israël en tant que ministre en chef de la province du Gurajet, une position qu’il occupait depuis 2001. Lors de son voyage, il avait suggéré qu’ « en tant que possible prochain Premier ministre, il pourrait faire une voyage historique en Israël », pouvait-on lire dans l’article.

« Les liens de Modi avec Israël, que les officiels du parti Bharatiya Janata soutiennent fortement, sont devenus une aubaine pour la province du Gurajat dans l’ouest de l’Inde, où il a servi en tant que ministre en chef lors de 13 dernières années », explique-t-on dans l’article.

Le personnel du Times of Israël a contribué à cet article