Le parc Ariel Sharon situé près de Tel Aviv, nommé d’après le Premier ministre récemment décédé, a été officiellement inauguré lors d’une cérémonie publique mardi matin.

Plusieurs petits-enfants d’Ariel Sharon étaient présents et ont planté des arbres venant du Ranch Sycamore de la famille Sharon.

L’immense parc, en cours de construction depuis plusieurs années, devrait s’ouvrir en plusieurs étapes et faire trois fois la taille du Central Park à New York, une fois fini.

Avec son design de pointe, le parc se situe au sommet du mont Hiriya, un énorme terrain public qui servait de décharge des années 1950 jusqu’aux années 2000.

Le terrain Hiriya, autrefois le site d’un village arabe dont les résidents ont fui lors de la guerre d’Indépendance de 1948, s’est élevé au fil des années.

Alors que le site était encore utilisé comme décharge, des volées d’oiseaux attirées par les détritus menaçaient la sécurité des avions atterrissant et décollant de l’aéroport Ben Gurion.

Le parc, construit sur une pile de détritus de 60 mètres de haut, offre une vue d’ensemble spectaculaire à 360 degrés de Tel Aviv et du centre du pays.

Il comportera des kilomètres de parcours de vélo tout-terrains, un golf, des postes d’observations d’oiseaux, des terrains de sport, un amphithéâtre de 50 000 sièges prévu pour des concerts et performances estivales, un lac, des aires de pique-nique et de larges espaces de jeu.

Jessica Steinberg a contribué à cet article.