139 dirigeants d’écoles juives américaines exigent une réforme des armes à feu
Rechercher

139 dirigeants d’écoles juives américaines exigent une réforme des armes à feu

Une lettre ouverte appelle le gouvernement américain à faire avancer la législation restreignant l'utilisation des armes à feu pour la sécurité des étudiants à l'échelle nationale

Des fleurs, des bougies et des souvenirs sont exposés à l'extérieur d'un monument de fortune à l'école secondaire Marjory Stoneman Douglas High School, à Parkland, en Floride, le 27 février 2018. (AFP PHOTO / RHONA WISE)
Des fleurs, des bougies et des souvenirs sont exposés à l'extérieur d'un monument de fortune à l'école secondaire Marjory Stoneman Douglas High School, à Parkland, en Floride, le 27 février 2018. (AFP PHOTO / RHONA WISE)

JTA — Les dirigeants de 139 écoles juives ont signé une lettre ouverte exhortant le gouvernement à prendre des mesures suite à la fusillade meurtrière du mois dernier dans une école secondaire de Floride.

La lettre publiée mardi exprime son soutien au mouvement étudiant appelant à une réforme des armes à feu et demande également un changement politique. Prizmah, un groupe représentant plus de 300 écoles juives, a organisé la rédaction et la signature de la lettre.

Les écoles qui ont signé cette lettre viennent des États-Unis et du Canada, et représentent diverses dénominations et affiliations. Ils comprennent ceux avec des élèves de la petite enfance à l’école secondaire.

« En tant que dirigeants de nos communautés, en tant que Juifs de conscience et, surtout, en tant que ceux qui ont entrepris la tâche sacrée de protéger et d’éduquer nos enfants, nous nous sentons obligés de rejoindre les jeunes de notre pays pour exiger des mesures qui amélioreront la sécurité de nos écoles », peut-on lire dans la lettre.

Elle appelle le président Donald Trump, les législateurs fédéraux et étatiques et les citoyens « à adopter une législation sensée qui traite tous les facteurs contribuant à une communauté éducative sûre et sécurisée, y compris les restrictions et les garanties relatives aux armes à feu. »

Les écoles ont approché Prizmah avec l’idée d’écrire une lettre, a déclaré le PDG du groupe, Paul Bernstein, au JTA. La lettre a été écrite par un groupe de directeurs d’écoles dirigé par Adam Shapiro de la Golda Och Academy à West Orange dans le New Jersey.

« Il est clair qu’en tant que communauté [regroupant] les écoles, nous avions besoin de faire une déclaration qui nous représentait tous, comme beaucoup de nos associations scolaires indépendantes l’ont fait au cours de la dernière semaine », a déclaré Shapiro au JTA. « Nous avons senti qu’il était vraiment important que les écoles juives se manifestent aussi. »

La lettre ne prend pas position sur la question de savoir si les écoles devraient soutenir les débrayages des étudiants dans tout le pays qui devraient avoir lieu plus tard ce mois-ci et en avril, selon Bernstein.

« Certaines écoles vont être derrière le débrayage, certaines écoles vont regarder ailleurs pour exprimer ce qu’elles pensent être important, mais au bout du compte, tout le monde veut la même chose, ce dont nous avons besoin pour protéger nos étudiants et les professionnels qui travaillent dans les écoles », a déclaré Bernstein.

Bernstein a déclaré que la question de la sécurité scolaire a une résonance particulière dans la communauté juive.

« Je pense que la sécurité scolaire est quelque chose que nous connaissons parfaitement dans la communauté juive, » a-t-il expliqué, « et les gens pensent qu’il est important de dire que nous nommons cela et que nous le disons avec notre voix juive et notre voix venant de notre [plus grande] communauté. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...