Rechercher

200 000 étudiants et éducateurs confinés, les appels à réduire l’isolement affluent

Selon le ministère de l'Éducation, 40 % des classes comptent au moins un cas de COVID-19 ; le raccourcissement de l'isolement du personnel médical est à l'étude

Une écolière israélienne suivant un enseignement à distance dans sa maison du Moshav Haniel, dans le centre d'Israël, le 18 mars 2020. (Chen Leopold/Flash90)
Une écolière israélienne suivant un enseignement à distance dans sa maison du Moshav Haniel, dans le centre d'Israël, le 18 mars 2020. (Chen Leopold/Flash90)

Dimanche, 200 000 écoliers et enseignants israéliens environ étaient en confinement après avoir été testés positifs au Covid-19 ou avoir été exposés à un porteur connu de la maladie.

Selon les données du ministère de l’éducation, 75 993 élèves et 13 364 membres du personnel scolaire ont été mis en quarantaine après avoir été testés positifs, et 103 153 élèves et 4 354 membres du personnel après avoir été en contact avec un cas confirmé de COVID-19.

Au total, 7,2 % des élèves et du personnel du système éducatif étaient absents dimanche alors que le variant Omicron traversait Israël.

Selon le ministère, 40 % des classes comptent au moins un cas confirmé du virus.

Au milieu de ce déchaînement, plusieurs responsables gouvernementaux, dont la ministre de l’Éducation Yifat Shasha-Biton, ont fait pression pour que le ministère de la Santé modifie les règles de quarantaine et réduise la période d’isolement à seulement cinq jours.

« Les enfants sont confrontés à des troubles alimentaires, à un tsunami de problèmes de santé mentale, à des comportements sexuels anormaux et à bien d’autres choses encore, tout cela à cause d’un isolement inutile », a déclaré Mme Shasha-Biton lors d’une réunion du cabinet dimanche, selon les médias israéliens.

La ministre de l’Éducation Yifat Shasha-Biton arrivait à la résidence du président à Jérusalem, pour une photo de groupe du gouvernement israélien nouvellement assermenté, le 14 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Jeudi, de nouvelles règles de quarantaine sont entrées en vigueur, raccourcissant l’isolement des patients asymptomatiques du COVID de 10 à 7 jours. Mais ceux qui présentent encore des symptômes pendant toute la semaine doivent continuer à s’isoler pendant 10 jours.

« Nous étudions la possibilité de raccourcir l’isolement pour le personnel des institutions médicales et d’autres postes essentiels, et nous le ferons de manière responsable », a déclaré dimanche le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, lors d’une visite dans une unité coronavirus de l’hôpital Beilinson à Petah Tikva.

Ash n’a pas précisé si une telle mesure s’étendrait au système éducatif.

Le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, assiste à une conférence de presse sur COVID-19 près de Tel Aviv, le 30 décembre 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Samedi, 27 167 personnes ont été testées positives au COVID-19, selon les données du ministère de la Santé dimanche.

Le nombre de cas graves a augmenté de quelque 82 personnes pour atteindre 436, dont 96 sous respirateur, selon les données du ministère.

La valeur R du virus – qui mesure le nombre de personnes infectées par chaque porteur du COVID – a poursuivi la tendance à la baisse de ces derniers jours, tombant à 1,59, après avoir diminué régulièrement depuis le pic de 2,12 atteint jeudi. Ce chiffre est basé sur les données des 10 jours précédents, toute valeur supérieure à 1 indiquant que l’infection se propage.

Le taux de tests positifs a également baissé, à 9,5 %, après avoir atteint près de 15 % vendredi. Près de 300 000 tests ont été effectués samedi.

Le personnel médical effectue des tests rapides d’antigène COVID-19, dans un centre de dépistage du Magen David Adom à Jérusalem, le 12 janvier 2022. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Plus d’une douzaine de législateurs et de ministres ont été infectés par le COVID-19 au cours de la cinquième vague du virus, les derniers en date étant le ministre de la Culture Chili Tropper et la ministre du Travail Naama Lazimi, qui ont été testés positifs dimanche. Tropper et Lazimi ont tous deux déclaré qu’ils se sentaient bien et ne présentaient aucun symptôme.

Les sessions de la Knesset se sont poursuivies malgré l’absence des législateurs.

Le nombre de morts s’élève à 8 319 après que huit nouveaux décès ont été enregistrés samedi.

En août et septembre 2021, alors que le pays était en proie à la propagation du variant Delta, le nombre de décès quotidiens est resté en moyenne supérieur à 20 pendant quelques semaines, alors que tout au long de la vague actuelle, le bilan est resté à un chiffre, et était généralement inférieur à cinq.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...