25 000 réfugiés syriens acheminés par avion au Canada avant fin 2015
Rechercher

25 000 réfugiés syriens acheminés par avion au Canada avant fin 2015

L'opinion publique est divisée sur cet accueil massif et rapide de réfugiés qui devrait débuter le 1er décembre

Des enfants réfugiés syriens jouent la pièce de théâtre de Shakespeare dans un camp jordanien (Crédit : AFP/Khalil Mazraawi)
Des enfants réfugiés syriens jouent la pièce de théâtre de Shakespeare dans un camp jordanien (Crédit : AFP/Khalil Mazraawi)

Les 25 000 réfugiés syriens que le Canada s’est engagé à accueillir pour un coût de 1,2 milliard de dollars, seront acheminés par avion depuis la Jordanie à partir du 1er décembre, a annoncé lundi l’ambassadeur du Canada à Amman, Bruno Saccomani.

L’ambassadeur qui s’entretenait avec le Premier ministre jordanien Abdallah Nsour a indiqué que le Canada allait « honorer son engagement d’accueillir 25 000 réfugiés syriens (des camps de réfugiés) de Jordanie, du Liban et de la Turquie avant la fin de l’année ».

« La Jordanie sera le point de départ de ces réfugiés » qui devraient être transportés au Canada par avion, a ajouté Saccomani cité par l’agence jordanienne Petra.

« Le coût de l’accueil » est estimé à 1,2 milliard de dollars, a ajouté l’ambassadeur.

« Les coûts et d’autres détails seront dévoilés mardi », a déclaré le ministre canadien de l’Immigration John McCallum lors d’une conférence de presse à Ottawa.

Ces derniers jours, des médias canadiens, citant un document confidentiel, ont affirmé que le gouvernement prévoyait de transporter 900 réfugiés syriens par jour de la Jordanie vers Montréal et Toronto, à partir du 1er décembre.

Depuis ces villes, les réfugiés seraient ensuite redirigés vers deux bases militaires en Ontario et au Québec, où ils seraient hébergés temporairement, selon ce document.

Ces informations ont toutefois été jugées « dépassées » par le ministre canadien de la Santé Jane Philpott.

Au Canada, l’opinion publique est divisée sur cet accueil massif et rapide de réfugiés, 54 % des Canadiens s’y opposant, selon un sondage publié la semaine dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...