3 adolescents juifs attrapés pour vandalisme anti-arabe en Galilée
Rechercher

3 adolescents juifs attrapés pour vandalisme anti-arabe en Galilée

Les suspects avouent avoir incendié et vandalisé des voitures en représailles à l'attaque du marché Sarona dans laquelle 4 personnes ont été tuées

Véhicules incendiés dans ce qui semble être un acte terroriste juif dans le village situé au Nord, Yafia, le 10 juin 2016 (Crédit : police israélienne)
Véhicules incendiés dans ce qui semble être un acte terroriste juif dans le village situé au Nord, Yafia, le 10 juin 2016 (Crédit : police israélienne)

Trois adolescents juifs israéliens ont été arrêtés plus tôt cette semaine car ils auraient incendié et vandalisé des voitures le mois dernier dans le village arabe galiléen de Yafia, d’après les autorités.

Les trois jeunes âgés de 15 ans ont été attrapés par l’unité des crimes nationaliste de la police pour avoir incendié deux voitures et avoir tagué « prix à payer » et « vengeance » sur d’autres véhicules chez un concessionnaire automobile dans la communauté près de Nazareth, ont déclaré la police et l’agence de sécurité du Shin Bet, jeudi.

Ces incidents qualifiés d’attaques du « Prix à payer », généralement un incendie criminel et des graffitis, sont menés par des extrémistes juifs contre les non-Juifs et contre des cibles de l’armée de Tsahal en réponse aux attaques terroristes ainsi qu’aux politiques israéliennes qui ne leur plaisent pas.

Les adolescents venaient des communautés du Nord de Carmiel et Balfouria et de l’implantation de Cisjordanie de Alon Moreh. Leur identité n’a pas été indiquée car ils sont mineurs.

Les suspects ont avoué les accusations et ont déclaré que leur mobile était une réponse à l’attaque terroriste de Sarona, dans laquelle deux hommes armés palestiniens ont tué quatre civils israéliens dans un café de Tel Aviv.

Véhicule incendié dans ce qui semble être un acte terroriste juif dans le village situé au Nord, Yafia, le 10 juin 2016 (Crédit : police israélienne)
Véhicule incendié dans ce qui semble être un acte terroriste juif dans le village situé au Nord, Yafia, le 10 juin 2016 (Crédit : police israélienne)

Le Shin Bet a rapporté dans une déclaration que l’interrogatoire des trois suspects avait permis de constater qu’ils avaient planifié l’attaque à l’avance en réponse à d’autres attaques terroristes palestiniennes. Mais ils ont décidé d’agir suite à l’attaque de Sarona du 8 juin, et sont passés à l’acte deux jours plus tard.

Le Shin Bet a également dit qu’il avait découvert des liens entre les trois suspects et le mouvement radical Jeunes des Collines.

« Résoudre l’attaque et arrêter des suspects est l’une des étapes d’une série d’actions visant à déjouer les actions d’une cellule terroriste juive qui a mené des attaques au cours des dernières années », a déclaré le Shin Bet dans une déclaration.

L’agence a indiqué que les mesures prises pour réprimer l’extrémisme juif « ont entraîné une baisse significative du nombre d’incidents violents et du terrorisme contre les Palestiniens et les citoyens arabes d’Israël ».

La détention de deux des suspects a duré jusqu’à jeudi, et le troisième devait être détenu jusqu’à vendredi. Ils ont été amenés jeudi devant la Cour de magistrats de Nazareth pour que leur détention soit prolongée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...