3 enfants palestiniens meurent pris au piège dans une voiture abandonnée
Rechercher

3 enfants palestiniens meurent pris au piège dans une voiture abandonnée

L'enquête initiale révèle que les enfants jouaient dans un véhicule à l'extérieur d'un atelier de peinture automobile près de Jérusalem-Est et qu'ils ne pouvaient plus en sortir

Photo illustrative d'ambulances palestiniennes (Abed Rahim Khatib/ FLASH90)
Photo illustrative d'ambulances palestiniennes (Abed Rahim Khatib/ FLASH90)

Trois enfants palestiniens sont morts jeudi après avoir été pris au piège dans une voiture abandonnée dans la ville d’al-Azariya, juste à l’extérieur de Jérusalem-Est, ont déclaré les médecins.

Yusef Zidan Abiyat, 3 ans, et les sœurs Ranim Mahmoud Abu Ghalia, 3 ans, et Rahaf Mahmoud Abu Ghalia, 2 ans, ont été retrouvés inconscients par un passant. Ils ont été emmenés dans une clinique de la ville d’Abu Dis, en Cisjordanie, où les médecins ont prononcé les décès.

Une première enquête de la police palestinienne a révélé que les enfants, jouant près de la maison familiale, sont apparemment entrés dans le véhicule, qui se trouvait près d’un garage effectuant des travaux de peinture pour les voitures. La porte s’est fermée et les enfants n’ont pas pu l’ouvrir. L’après-midi, les températures sont montées jusqu’à 28°C.

Un membre de la famille a dit au site Ynet que la famille pensait que les enfants jouaient à l’intérieur de la maison durant cette période.

Le propriétaire du garage a été emmené pour interrogatoire par la police palestinienne.

Il y a un mois, un garçon de deux ans est mort après avoir été laissé seul dans une voiture dans la ville de Rechasim, dans le nord du pays, près de Haïfa. Le garçon a été retrouvé au bout de cinq heures. Des équipes médicales ont été appelées sur les lieux et ont tenté de réanimer le tout-petit, mais ont été forcées de le déclarer mort sur place.

Deux semaines auparavant, Muhammad Shoala, quatre ans, originaire du village d’Arara, est mort après avoir été laissé dans la voiture de son père à Umm al-Fahm, également près de Haïfa. Sa famille a remarqué qu’il avait disparu et l’a cherché toute la journée avant de le découvrir dans la voiture sur le lieu de travail de son père.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...