Rechercher

30 Israéliens figurent sur la liste des milliardaires de Forbes 2022

L'Israélienne la mieux classée est Miriam Adelson, répertoriée comme la 50e personne la plus riche du monde avec une fortune nette de 27,5 milliards de dollars

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Miriam Adelson prend la parole lors de la conférence du Conseil israélo-américain à Hollywood, en Floride, le 30 novembre 2018. (Crédit: Perry Bindelglass/Conseil israélo-américain/via la JTA)
Miriam Adelson prend la parole lors de la conférence du Conseil israélo-américain à Hollywood, en Floride, le 30 novembre 2018. (Crédit: Perry Bindelglass/Conseil israélo-américain/via la JTA)

Le magazine Forbes, qui classe annuellement les milliardaires et les plus grosses fortunes du monde, a publié mardi sa liste pour l’année 2022. Trente Israéliens figuraient sur la liste Forbes 2022, dont des entrepreneurs technologiques, des magnats du transport maritime et un producteur hollywoodien impliqués dans le procès pour corruption de Benjamin Netanyahu.

L’Israélienne la mieux classée était Miriam Adelson, répertoriée comme la 50e personne la plus riche du monde avec une valeur nette de 27,5 milliards de dollars.

Bien qu’elle soit Israélienne, Forbes a placée aux États-Unis dans son classement annuel, car elle détient la nationalité américaine et vit à Las Vegas.

Miriam Adelson, veuve du magnat des casinos, mécène du parti républicain américain, et éditeur d’Israel Hayom Sheldon Adelson, décédé en janvier 2021, a hérité de la majeure partie de la fortune de ce dernier. Cet héritage a porté sa fortune personnelle à 38,2 milliards de dollars, ce qui a fait d’elle l’Israélienne la plus riche, la cinquième femme la plus riche du monde, et 36e personne la plus riche au monde en 2021. Elle a perdu environ 360 millions de dollars l’année dernière, se classant 24e sur la liste Forbes cette année.

Eyal Ofer, magnat de l’immobilier et du transport maritime israélien, à la tête d’Ofer Global Holdings est la personne la plus riche d’Israël sur la liste, à la 117e place avec une fortune de 15,4 milliards.

Son frère, Idan Ofer, est le deuxième Israélien le plus riche, à la 188e place avec 10,5 milliards de dollars provenant des intérêts maritimes et énergétiques.

Eyal Ofer (Crédit: Avec l’aimable autorisation de Ofer Global)

Les deux sont les fils du magnat de la navigation israélien Sammy Ofer, qui était autrefois l’homme le plus riche d’Israël.

Les frères Dmitri et Igor Bukhman, propriétaires de la société de jeux Playrix, ont été classés 275e avec 8,1 milliards de dollars.

Arnon Milchan, producteur de films hollywoodien israélien et témoin clef du procès de Netanayahu, était la 851e personne la plus riche avec 3,5 milliards de dollars.

Adam Neumann, le fondateur de WeWork, a été classé 2 076e avec 1,4 milliard de dollars. Il a démissionné de WeWork en 2019 après la désastreuse tentative d’introduction en bourse de l’entreprise, qui a été en partie imputée à sa direction. Cette année-là, il avait 4,1 milliards de dollars.

Adam Neumann, co-fondateur et PDG de WeWork, assiste à la cérémonie d’ouverture du Nasdaq, à New York, le 16 janvier 2018. (Crédit: AP Photo/Mark Lennihan, File)

Roman Abramovich, un Russe qui détient la citoyenneté israélienne et qui a été présenté comme l’Israélien le plus riche, était à la 350e place avec une valeur nette estimée à 6,9 milliards de dollars, contre 14,5 milliards de dollars l’année dernière. Il a été classé parmi les 83 Russes de la liste.

Forbes a déclaré que 34 Russes avaient été retirés de la liste après l’invasion russe de l’Ukraine, la plus forte baisse de tous les pays à l’exception de la Chine, qui a perdu 87 milliardaires en raison d’une répression technologique gouvernementale.

Abramovich a été sanctionné par l’Union européenne et le Royaume-Uni, mais pas par les États-Unis.

La personne la plus riche du monde était Elon Musk, le fondateur de Tesla et SpaceX, avec 219 milliards de dollars, suivi de Jeff Bezos d’Amazon, avec 171 milliards de dollars.

Les géants américains de la technologie Bill Gates, Larry Page, Sergey Brin, Larry Ellison et Steve Ballmer, ainsi que l’investisseur américain Warren Buffet, figuraient également dans le top 10.

L’ancien maire juif de New York Michael Bloomberg était 12e, avec 82 milliards de dollars, et Mark Zuckerberg de Facebook était 15e avec 67 milliards de dollars, en forte baisse par rapport à l’année précédente.

Michael Bloomberg, ancien maire de la ville de New York et philanthrope. (Crédit : Bloomberg Philanthropies)

L’ancien président américain Donald Trump était classé 1 012 avec 3 milliards de dollars.

Josh Kushner, frère de Jared Kushner, est devenu le premier membre de sa famille a figurer sur la liste avec une valeur nette de 2 milliards de dollars provenant d’investissements en capital-risque.

Il y avait 2 668 milliardaires dans le monde, soit 87 de moins que l’année dernière, pour un total de 12,7 billions de dollars, a déclaré Forbes.

Au total, 236 nouveaux milliardaires ont été ajoutés à la liste, dont la pop star Rihanna et le réalisateur Peter Jackson. 329 personnes ont été retirées de la liste. Les États-Unis comptaient le plus grand nombre d’entrants, avec 735, suivis de la Chine, avec 607.

La Française Françoise Bettencourt Meyers, héritière de la société de beauté L’Oréal, était la femme la plus riche du monde, classée avec sa famille à la 14e place, aux côtés de 327 autres femmes sur la liste. La femme autodidacte la plus riche était la chinoise Fan Hongwei, qui dirige la société d’approvisionnement en produits chimiques Hengli Petrochemical, qui occupait la 88e place avec 18,2 milliards de dollars.

Les milliardaires du monde entier ont perdu un total de 400 milliards de dollars au cours de l’année écoulée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...