32 morts du COVID-19 dans deux maisons de retraite juives du Massachusetts
Rechercher

32 morts du COVID-19 dans deux maisons de retraite juives du Massachusetts

Plus de 200 personnes âgées de ce réseau de maisons de retraite médicalisées du nord-est des Etats-Unis sont atteintes par le coronavirus

Une maison de retraite de l'organisation Chelsea Jewish Life Care près de Boston,  dans le Massachusetts. (Capture d'écran/Google streetview)
Une maison de retraite de l'organisation Chelsea Jewish Life Care près de Boston, dans le Massachusetts. (Capture d'écran/Google streetview)

BOSTON (JTA) — 32 résidents de maisons de retraite juives faisant partie du même réseau à but non-lucratif sont morts des suites du COVID-19, et des dizaines d’autres résidents et membres du personnel ont été testés positifs au virus.

11 pensionnaires de l’organisation Chelsea Jewish Life Care, à travers ses trois sites installés dans la région de Boston, et 21 résidents de la JGS Lifecare de Longmeadow, une banlieue de Springfield, à l’ouest du Massachusetts, ont succombé à la maladie, selon un courrier à destination des familles publié au début de la semaine sur les sites internet des deux structures.

« La perte d’un si grand nombre d’être aimés reflète la gravité de certaines manifestations de cette maladie terrible », écrivent dans cette lettre Adam Berman, président de l’organisation et Barry Berman, directeur-général du groupe. « Nous présentons nos sincères condoléances aux familles et nous partageons leur chagrin. »

La pandémie a frappé particulièrement durement les personnes âgées qui vivent dans des structures résidentielles. Les foyers juifs pour seniors, comme de nombreux autres, ont adapté leurs pratiques pour tenter de réduire la propagation de la maladie – mais sa transmission continue malgré les précautions.

À la JGS Lifecare, 93 pensionnaires et 43 employés ont été testés positifs au virus. Dans ses établissements du nord de Boston, Chelsea Jewish a fait savoir que 117 résidents étaient atteints par la maladie sur 251 personnes ayant eu droit à un test de dépistage. De plus, sur 103 employés qui ont été testés, 40 se sont révélés malades.

JGS Lifecare avait intégré Chelsea Jewish Lifecare en 2018. L’organisation à but non-lucratif emploie, en tout, plus de 2 000 personnes. Elle s’occupe de plus de 1 000 pensionnaires, selon une porte-parole.

Chelsea (Massachusetts), une ville largement constituée d’immigrants et qui, dans le passé, hébergeait une population juive importante, a été durement frappée par le COVID-19, avec un taux d’infection qui rivalise avec celui de la ville de New York. Un grand nombre d’habitants à faible revenu sont employés dans des secteurs d’activités considérés comme essentiels.

Les 11 morts enregistrés dans les deux structures de Chelsea Jewish représentent presque 60 % des victimes décédées du COVID-19 dans la ville jusqu’à aujourd’hui. Lundi, le Massachusetts annonçait un bilan de 844 morts des suites de la maladie avec presque 27 000 tests positifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...