Rechercher

5 Palestiniens tués en Cisjordanie alors que Tsahal poursuit sa vaste opération

L'armée israélienne procède à de nombreuses arrestations dans les principales villes et villages de Cisjordanie ; Ramallah appelle "à accroître sa résistance contre Israël"

Des Palestiniens transportent le corps de l'un des hommes tués lors d'affrontements avec Tsahal à Jénine, le 14 avril 2022. (Crédit: Capture d'écran/Twitter)
Des Palestiniens transportent le corps de l'un des hommes tués lors d'affrontements avec Tsahal à Jénine, le 14 avril 2022. (Crédit: Capture d'écran/Twitter)

Cinq Palestiniens ont été tués dans des affrontements avec les troupes israéliennes tard mercredi et tôt jeudi en Cisjordanie, selon les informations palestiniennes.

À Jénine, deux Palestiniens ont été tués et un grièvement blessé lors d’affrontements avec Tsahal jeudi matin, selon le ministère palestinien de la Santé.

Selon des informations non confirmées, l’un des Palestiniens tués à Jénine était le frère d’Ayman Kamaji, l’un des prisonniers qui s’est échappé de la prison de Gilboa l’année dernière et qui a été capturé à la suite d’une chasse à l’homme à l’échelle nationale.

Trois Palestiniens ont également été tués lors d’opérations de sécurité israéliennes tard dans la nuit de mercredi à Silwad près de Ramallah et à l’extérieur de Bethléem.

Les incidents ont eu lieu lors d’une vaste opération d’arrestation menée dans plusieurs villes et villages de Cisjordanie depuis mercredi matin, qui a déclenché des protestations et des échanges de tirs à balles réelles dans plusieurs zones.

Près de Bethléem, les troupes ont fait une descente au domicile du maire de la ville d’Al-Khader, Yasser Sbaih, et ont arrêté son fils, soupçonné d’être impliqué dans des activités terroristes.

Des condamnés libérés soupçonnés d’activités terroristes ont également été arrêtés dans la région de Jérusalem et à Ramallah au cours de la journée de mercredi.

D’autres opérations visant à arrêter des suspects et à confisquer des armes illégales ont eu lieu à Hébron et dans les villes de Balata et Beit Ummar, a indiqué Tsahal dans un communiqué.

Par ailleurs, un Israélien qui est entré dans le village de Husan de Bethléem avec son véhicule a été encerclé par des émeutiers palestiniens qui ont incendié sa voiture, selon Maariv. Il a réussi à s’en sortir indemne, a indiqué l’article.

Les municipalités de Ramallah et de Bethléem ont annoncé une grève générale jeudi matin en réponse aux récents décès de Palestiniens, appelant la population « à accroître sa résistance contre Israël ».

Pendant ce temps, le Hamas a mené des tests de lancement de roquettes pendant la nuit, le porte-parole du groupe terroriste Hazen Qasem menaçant Israël et appelant les Palestiniens de Cisjordanie à poursuivre leur résistance armée.

« La grande révolution qui se déroule en Cisjordanie et les affrontements continus avec les forces d’occupation dans toutes les villes de Cisjordanie sont l’expression d’une Intifada qui ne s’arrêtera pas », a-t-il déclaré. « L’Intifada ne sera pas arrêtée par des arrestations ou des assassinats », a-t-il ajouté.

Le Fatah en Cisjordanie a également appelé les Palestiniens à se rendre dans les zones sensibles jeudi et à « affronter les forces de Tsahal et les résidents d’implantations dans toute la Cisjordanie », selon la radio de l’armée.

Les opérations d’arrestation en Cisjordanie sont devenues fréquentes depuis la fusillade de la semaine dernière à Tel Aviv qui a coûté la vie à trois Israéliens, dernière en date d’une série d’attaques meurtrières en Israël.

Mercredi, le chef politique adjoint du Hamas, Saleh al-Arouri, a appelé à une escalade après que les troupes anti-terroristes israéliennes ont arrêté des suspects palestiniens dans la ville cisjordanienne de Silwad – qualifiées de « bombes à retardement » par les responsables de la sécurité – qui étaient soupçonnées d’avoir planifié un attaque imminente en Israël.

Lors d’incidents distincts, six Palestiniens auraient été blessés lors d’affrontements avec l’armée israélienne dans le village de Beita, près de Naplouse. Les forces sont également entrées dans les villes palestiniennes de Jénine, Tulkarm, Naplouse et les villages d’Urif, Kabatia et Jaba, a indiqué l’armée.

Le service d’urgence du Croissant-Rouge palestinien a déclaré que 31 Palestiniens avaient été blessés dans des affrontements avec les forces israéliennes sur le tombeau de Joseph à Naplouse mercredi matin. Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a déclaré plus tard que l’un d’eux était mort.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...