Rechercher

Fusillade terroriste à Tel Aviv ; 2 morts ; la police recherche le tireur

Les forces de sécurité ont afflué en masse sur le lieu de l'attaque ; la police demande au public de se confiner ; l'assaillant est toujours en fuite

  • La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
    La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
  • La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
    La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
  • La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
    La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
  • La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
    La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
  • La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
    La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
  • La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
    La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
  • La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
    La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
  • La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
    La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
  • La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
    La police et les secouristes sur les lieux d'une fusillade dans la rue Dizengoff, au centre de Tel Aviv, le 7 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
  • Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)
    Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)
  • Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)
    Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)
  • Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)
    Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)
  • Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)
    Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)
  • Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)
    Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)

Au moins cinq personnes ont été blessées, dont une grièvement, jeudi soir dans une attaque au cœur de la métropole israélienne Tel-Aviv, ont indiqué les secouristes.

Magen David Adom a indiqué que 16 blessés avaient été transférés dans des hôpitaux locaux, Ichilov, Wolfson et Sheba.

« Nous avons reçu jusqu’à présent dix blessés mais malgré les efforts du personnel médical, deux d’entre eux ont succombé à leurs blessures », a indiqué dans un bref communiqué l’hôpital Ichilov de Tel-Aviv.

L’hôpital a pris en charge huit autres blessés : quatre sont en train d’être opérés et sont dans un état critique, deux autres personnes sont dans un état modéré à grave, et deux autres sont légèrement blessés.

Ronni Gamzu, le directeur-général de l’hôpital Ichilov, a déclaré aux médias que les médecins se battent pour sauver la vie des victimes gravement blessées dans l’attaque.

Roni Gamzu, directeur de l’hôpital Ichilov, s’adresse aux médias, le 7 avril 2022, au sujet des victimes d’une fusillade à Tel Aviv. (Capture d’écran vidéo)

L’attaque semble avoir été commise à plusieurs endroits de la rue, notamment au numéro 149 de la rue Dizengoff, au pub Ilka.

Une vidéo prise par une caméra de sécurité montre le moment de l’une des fusillades.

Une vidéo montre l’arrivée de la police peu après le début de la fusillade.

Les unités d’élite ont été réquisitionnées après l’attaque à Tel Aviv. En plus de l’unité Yamam, les unités d’élite Sayeret Matkal ont été dépêchées sur les lieux de l’attentat pour participer aux recherches du tireur de Tel Aviv.

Selon des médias palestiniens, les troupes israéliennes ont mené des opérations autour de la ville palestinienne de Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie.

Selon les premières informations, l’agresseur de Tel Aviv serait un Palestinien. Deux attaques récentes ont été perpétrées par des citoyens arabes israéliens.

La police a demandé instamment au public de ne pas s’approcher du lieu de l’attaque, la foule rassemblée dans la zone rendant difficile le travail des policiers.

La police a demandé au public de rester à l’écart de la rue Dizengoff, de se  confiner et de ne pas se montrer aux fenêtres.

« La police appelle les gens à rester chez eux et à permettre aux forces de s’occuper de l’incident qui est toujours en cours, afin de localiser des suspects », ont indiqué les forces de l’ordre dans un communiqué.

Selon la police, le suspect portait un T-shirt noir, un pantalon noir et un sac à dos bleu.

Trois heures après la fusillade et sans trace du suspect, la police a publié une photo du suspect et demandé l’envoi de renforts dans la région de Gush Dan, à l’extérieur de Tel Aviv.

Une photo publiée par la police montrant le suspect d’une fusillade à Tel Aviv le 7 avril 2022. (Crédit : Police israélienne)

La photo floue montre un homme portant une chemise ou une veste sombre à manches longues, un pantalon sombre et des baskets.

La police a déclaré qu’il a été « vu à côté de la scène de l’incident » et a demandé l’aide du public pour localiser l’individu.

Toute personne ayant des informations est priée d’appeler la hotline de la police en composant le 100.

Des vidéos circulant en ligne montreraient le terroriste qui a tué deux personnes à Tel Aviv passant devant un bar avant l’attaque.

L’individu dans la vidéo correspond à la photo publiée par la police du suspect de la fusillade.

Par ailleurs, les forces de sécurité vont mettre en place 100 barrages routiers autour de Tel Aviv, selon le radiodiffuseur public Kan.

Les troupes et la police ont afflué vers la zone de l’attaque, armes chargées à la main, dans une scène choquante pour la ville côtière qui rappelle la deuxième Intifada du début au milieu des années 2000.

Le jeudi soir est l’un des jours les plus animés de la semaine dans les bars de Tel Aviv. La rue Dizengoff est remplie de bars qui sont bondés le jeudi soir.

Tous les transports publics du centre de Tel Aviv ont été arrêtés alors que la police poursuivait ses recherches pour retrouver le tireur. La rue Dizengoff a été bouclée.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett, qui se trouvait au QG de l’armée à Tel-Aviv, a rencontré le ministre de la Défense Benny Gantz, le ministre de la Sécurité intérieure Omer Barlev, le chef d’état-major de Tsahal Aviv Kochavi, le directeur du Shin Bet Ronen Bar, le chef de la police Kobi Shabtai, le conseiller à la sécurité nationale Eyal Hulata et le secrétaire militaire Avi Gil.

Selon un communiqué publié par le bureau du Premier ministre, Bennett a été informé des détails de l’attaque et des efforts déployés pour localiser l’auteur, qui est toujours en liberté.

Ils ont convenu de continuer à envoyer des renforts de police et du Shin Bet à Tel Aviv.

Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, et le chef de la police Kobi Shabtai se sont rendus sur les lieux de l’attaque peu après le début des faits.

Le ministre de la Sécurité intérieure, qui supervise la police, est arrivé sur les lieux de la fusillade à Tel Aviv vers minuit pour rencontrer le chef de district de la police de Tel Aviv afin de faire le point sur la situation.

Vers minuit également, Bennett a publié sa première déclaration publique sur fusillade terroriste meurtrière à Tel Aviv.

« C’est une nuit très difficile. Je présente mes condoléances aux familles des personnes assassinées et je prie pour le rétablissement complet des blessés », a déclaré Bennett.

« Les forces de sécurité sont à la poursuite du terroriste qui a commis le carnage meurtrier de ce soir à Tel Aviv. »

« Où que soit le terroriste, nous le trouverons. Et tous ceux qui l’ont aidé, directement ou indirectement, en paieront le prix », a dit Bennett.

« Les gens se sont mis à courir »

Les bénévoles des services d’urgence de United Hatzalah ainsi que les membres de l’unité de réponse aux psychotraumatismes et aux crises ont été dépêchés sur la rue Dizengoff.

Les ambulanciers et les secouristes de l’organisation présents sur les lieux ont traité des patients souffrant de blessures de différents degrés et l’équipe a traité de nombreux témoins oculaires en état de choc et de traumatisme après avoir assisté à la fusillade.

« Il y avait un certain nombre de scènes très graves dans lesquelles des attaques ont eu lieu. J’ai pris en charge et transporté à l’hôpital une personne qui était dans un état grave dans l’une des ambulances de United Hatzalah. D’autres personnes blessées ont été transportées dans d’autres ambulances de United Hatzalah et d’autres compagnies d’ambulances. En outre, l’unité de réponse aux crises et aux psychotraumatismes a répondu à l’incident et a traité de nombreuses personnes en état de choc et de traumatisme après avoir été témoins de la fusillade », a déclaré Akiva Kauffman, un bénévole United Hatzalah, qui était l’un des premiers intervenants sur les lieux de la fusillade de la rue Dizengoff,.

Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)

L’une des personnes blessées dans la fusillade de Tel Aviv s’est exprimé au micro de la Treizième chaîne.

« Les tirs ont commencé à l’extérieur du bar », a-t-il raconté. « J’ai vu la fenêtre voler en éclats et j’ai soudain senti que j’avais été frappé dans le dos. J’ai marché et soudain j’ai senti beaucoup de sang. »

« Un ami m’a aidé, des voisins, ils m’ont emmené dans une maison, m’ont tenu le dos pour arrêter l’hémorragie. Puis l’ambulance est venue et m’a emmené. »

Des témoins sur place ont indiqué à l’AFP entendre des coups de feu et vu des scènes de chaos dans le centre de Tel-Aviv où la police israélienne a indiqué être déployée.

« C’est une ambiance de guerre, des soldats et des policiers partout…ils ont fouillé le restaurant, des gens pleurent et courent dans tous les sens », a déclaré à l’AFP Binyamin Blum, qui travaille dans un restaurant près du lieu de l’attaque.

Dror Yeheskel, 39 ans, buvait un verre tranquillement avec son frère sur la rue Dizengoff, lorsque l’attaque a débuté.

« A 21:03 les gens commençaient à courir vers un restaurant en criant ‘il y a un terroriste’. Nous avons couru à l’intérieur du restaurant. Dans la cohue, les gens tombaient sur les uns sur les autres. Le personnel poussait les gens vers la cuisine. Nous étions entassés et un peu paniquées », a-t-il témoigné à l’AFP.

Brenda Ehrlich, 31 ans, une courtière en assurance de Holon, ville en banlieue de Tel-Aviv était dans un bus circulant dans la métropole lorsqu’elle a eu vent de l’attaque.

« Je me sens en état d’alerte. Je me sens comme si je devais regarder dans toutes les directions pour ne pas être prise par surprise (par un tireur) », a-t-elle témoigné à l’AFP.

Un témoin de la fusillade a raconté que « les gens se sont mis à courir » en entendant les coups de feu.

« Les gens sont partis en courant », a déclaré Daniel Rubenstein, 38 ans, un guide touristique qui a entendu des coups de feu « à dix mètres derrière moi » et a couru.

Rubenstein a parlé avec le Times of Israël depuis la cage d’escalier d’un immeuble voisin, où il se trouve avec plusieurs autres Israéliens cherchant à s’abriter de l’attaque.

« Personne ne sait encore si cet incident est terminé », a dit Rubenstein. « Beaucoup de gens ont peur ».

Sam, un habitant de Tel Aviv, dînait à proximité lorsque la fusillade a commencé.

« Nous étions assis dans un restaurant sur Dizengoff et soudain il y a eu un énorme vacarme et une vague de personnes alors que tout le monde se mettait à courir. Des tables tombaient, nous avons été emportés et nous avons couru », a-t-il raconté.

« Personne ne savait ce qui se passait. »

Il a ajouté que lui et sa femme se sont immédiatement dirigés vers leur domicile.

« En marchant le long de Dizengoff, tout ce que nous pouvions voir dans tous les bars, c’était des tables au sol et du verre brisé ».

Des ambulances dans la rue Dizengoff de Tel Aviv après une fusillade signalée, le 7 avril 2022 (Crédit : United Hatzalah)

« Nous avons plongé sous les tables et les gens ont commencé à pleurer, c’était horrible », a déclaré Evelyn Gertz, 34 ans, qui dînait à côté du lieu de l’attaque.

« Puis nous avons couru à l’arrière du restaurant, il y avait un policier qui nous dirigeait », a-t-elle dit. « Nous sommes maintenant à l’abri dans un immeuble d’habitation à côté du bar où nous étions ».

Ari Goldberger, un psychologue de 37 ans, a raconte qu’il dînait chez Pankina, à l’angle des rues Gordon et Dizengoff à Tel Aviv, lorsqu’il a entendu des coups de feu.

« C’est arrivé très, très vite », a-t-il raconté au Times of Israel. « Il y a eu des coups de feu à l’extérieur, près du coin, et j’ai couru dans le restaurant pour me mettre à l’abri. Tout le monde a commencé à courir dans le restaurant, tous en même temps. »

« Je suis arrivé dans la cuisine, avec tout le monde, j’ai attrapé un couteau, et je suis resté là », a-t-il dit.

Il s’est rendu dans un appartement voisin appartenant à un couple d’Italiens. Une quarantaine de personnes, dont des enfants, sont actuellement réfugiées dans cet appartement, dont un touriste australien.

Beaucoup de personnes dans l’appartement prient ensemble alors que des hélicoptères les survolent.

« Nous chantons simplement des tehillim [psaumes], nous disons Mizmor L’David, Avinou Malkenou. Les hôtes apportent des pâtes, des boissons », a raconté Goldberger.

« L’hospitalité est incroyable. Il vient d’inviter tout le monde chez lui, à côté du restaurant. »

Réactions

L’ambassadeur de l’Union européenne (UE) en Israël, Dimiter Tzanchev a fait part son soutien via Twitter.

L’ambassadeur américain en Israël, Tom Nides, s’est dit « horrifié de voir une nouvelle attaque terroriste lâche contre des civils innocents ».

« Prions pour la paix, et envoyons nos condoléances aux victimes et à leurs familles. Il faut que cela cesse ! », a-t-il tweeté.

L’Ambassade de France en Israël a condamné un « acte ignoble » et a exprimé sa solidarité avec les victimes.

Susanne Wasum-Rainer, ambassadrice d’Allemagne en Israël a également exprimé sa solidarité et souligné le « droit du peuple d’Israël à vivre libres de terrorisme et de peur ».

Tor Wennesland, coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient a fait part de sa « consternation » suite à « l’attaque odieuse » de ce soir à Tel Aviv.

« Je présente mes plus sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Je déplore l’accueil réservé à cette attaque par le Hamas ; il n’y a pas de gloire dans le terrorisme. Ces actes doivent cesser maintenant et être condamnés par tous », a-t-il tweeté.

Paul Griffiths, ambassadeur d’Australie en Israël a exprimé ses condoléances et son soutien aux victimes.

Neil Wigan, ambassadeur britannique en Israël a présenté ses condoléances aux victimes.

Truss, secrétaire d’État aux Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement du Royaume-Uni s’est dit « scandalisée » par la fusillade et a assuré du soutien du Royaume-Uni contre cette « violence ignoble ».

Les ambassades d’Italie, de Lituanie et des Pays-Bas en Israël se sont joint au concert de condoléances et de condamnations.

En France, les réactions ne se sont pas fait attendre.

L’AFP, Naomi Lanzkron, Aaron Boxerman, Carrie Keller-Lynn et Lazar Berman ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...