Rechercher

Cisjordanie : Un Palestinien qui aurait attaqué des voitures tué par les soldats

Mohammad Ali Ghneim, 21 ans, a été le troisième Palestinien tué par l'armée dimanche ; il aurait jeté des grenades artisanales sur des véhicules en circulation

Les soldats israéliens lors d'une opération en Cisjordanie, une image publiée par l'armée, le 2 avril 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Les soldats israéliens lors d'une opération en Cisjordanie, une image publiée par l'armée, le 2 avril 2022. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a tué par balle un Palestinien qui était apparemment en train de jeter des cocktails Molotov en direction de voiture israéliennes sur la Route 60, à proximité de la ville palestinienne d’al-Khader, en Cisjordanie, dimanche, ont fait savoir l’armée et les autorités palestiniennes. Le jeune homme de 21 ans est le troisième Palestinien à avoir été abattu par les forces israéliennes en l’espace de vingt-quatre heures.

Selon l’armée israélienne, les soldats qui s’étaient placés en embuscade à proximité d’al-Khader ont remarqué un individu qui jetait des grenades artisanales sur une voiture israélienne qui circulait sur la route qui relie le bloc d’Etzion à Jérusalem.

« Les soldats ont ouvert le feu sur le suspect, qui a été touché », ont annoncé les militaires qui ont ajouté que les cocktails molotov mettaient en danger les occupants du véhicule.

Ahmad Salah, activiste à al-Khader, a fait savoir que le Palestinien qui a été tué s’appelait Mohammad Ali Ghneim et qu’il était âgé de 21 ans.

La branche du mouvement du Fatah de Bethléem a indiqué qu’une grève était lancée en signe de protestation contre la mort de Ghneim.

Ghneim a été tué près de la barrière de sécurité, à l’endroit où elle serpente à proximité du village de Cisjordanie, au sud de Bethléem, ce qui crée une séparation avec la Route 60 très fréquentée, a précisé Salah, qui a noté que Ghneim se tenait trop loin de la route pour représenter un danger pour les voitures.

Les services d’urgence des Sauveteurs sans frontières ont néanmoins signalé que des Palestiniens avait jeté un cocktail Molotov sur une ambulance, sur la Route 60, à peu-près au même moment.

Les occupants de l’ambulance n’auraient pas été blessés.

Ghneim est le troisième Palestinien à avoir été tué par les forces israéliennes dans la journée de dimanche, alors que les tensions continuent à grimper en flèche au sein de l’État juif et en Cisjordanie.

Les soldats israéliens ont ainsi ouvert le feu et mortellement blessé Ghaida al-Sabateen, 47 ans, à Husan, en début d’après-midi. Selon l’armée, cette Palestinienne n’était pas armée mais elle s’était précipitée en direction des militaires, ignorant leurs appels à s’arrêter. Les soldats ont ouvert le feu, la blessant à la jambe et la quadragénaire est morte, se vidant de son sang, selon les responsables palestiniens.

Dans l’après-midi, Kazim al-Zaatry, 24 ans, aurait tenté de poignarder des soldats israéliens à Hébron, selon les autorités israéliennes. Elle a été tuée sur les lieux de l’incident.

Israël traverse actuellement l’une des pires vagues terroristes connues par le pays ces dernières années. Quatre attentats ont entraîné la mort de 14 personnes dans les villes de l’État juif ces dernières semaines, créant une onde de choc et de sidération dans le pays. Les forces de sécurité ont renforcé leurs activités dans toute la Cisjordanie pour tenter de réprimer ces violences.

Dimanche matin, les soldats ont effectué de rares opérations en plein jour dans les localités palestiniennes de toute la Cisjordanie, arrêtant vingt personnes. Les Palestiniens se sont heurtés aux soldats pendant ces raids organisés à Tulkarem, à Jénine et à Jéricho, qui ont aussi fait plusieurs blessés.

Selon l’armée israélienne, des hommes armés palestiniens ont ouvert le feu sur les militaires à Jénine. A Jéricho, des Palestiniens ont jeté des pierres et des cocktails molotov sur les soldats.

Quatre Palestiniens ont été blessés par des tirs à balle réelle israéliens pendant les affrontements qui ont eu lieu dimanche matin, selon les responsables de la Santé. Sept personnes ont été légèrement blessées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...