Rechercher

Une cellule soupçonnée d’un attentat terroriste imminent démantelée près de Ramallah

Quatre Palestiniens ont été arrêtés ; un homme serait mort au cours d'affrontements dans un contexte d'opérations de répression en Cisjordanie

Des soldats de l'armée opèrent en Cisjordanie, le 13 avril 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de l'armée opèrent en Cisjordanie, le 13 avril 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Les troupes israéliennes ont arrêté plusieurs Palestiniens soupçonnés d’avoir planifié un attentat dans les prochains jours, alors que les forces de sécurité de l’État juif renforcent actuellement leurs opérations contre des terroristes présumés en Cisjordanie.

Selon la police, des troupes de l’unité antiterroriste Yamam et les services de sécurité du Shin Bet ont encerclé un bâtiment dans la ville de Silwad, au nord-est de Ramallah, où trois suspects s’étaient retranchés.

Selon la police, les suspects auraient ignoré les appels lancés par les Israéliens à se rendre et les troupes ont ouvert le feu. Les trois Palestiniens sont alors sortis du bâtiment. Ils sont indemnes.

Les militaires ont aussi arrêté un suspect dans la ville voisine de Kobar.

Les quatre hommes ont été emmenés par le Shin Bet, et seront interrogés.

Des affrontements ont éclaté pendant le raid à Silwad. Les responsables palestiniens ont signalé qu’un homme avait été abattu par les forces israéliennes. Le ministère de la Santé palestinien a fait savoir que la victime s’appelait Omar Alayan et qu’elle était âgée de 20 ans.

Une vidéo des heurts montre un véhicule militaire israélien s’écraser contre un mur avant de faire l’objet de jets de pierre de la part de Palestiniens. D’autres troupes sont venues au secours des occupants du véhicule.

Selon le Shin Bet, l’un des suspects arrêtés à Silwad s’appelle Maad Hamed. Membre du Hamas, il avait été accusé d’avoir tué un Israélien, Malachy Rosenfeld, dans une attaque terroriste perpétrée en 2015 près de Ramallah.

Malachy Rosenfeld. (Crédit : Facebook)

Selon le Shin Bet, Hamed avait été placé en détention par l’Autorité palestinienne mais il avait récemment pris la fuite.

Un communiqué des services de sécurité a noté que la raison présumée de son évasion « était de préparer un attentat terroriste contre des cibles israéliennes dans un avenir proche ». Il a ajouté que les autres suspects, à Silwad, étaient en train de programmer des activités terroristes avec Hamed, sans donner de détail.

Les responsables israéliens craindraient qu’un attentat terroriste ne soit commis à Pessah, qui commence vendredi soir.

Le Premier ministre Naftali Bennett a diffusé un communiqué saluant l’arrestation de Hamed.

« Le long bras d’Israël saura se saisir de tous ceux qui lèveront la main contre nous. Pas de date d’expiration pour ça », a dit le Premier ministre.

Des Palestiniens soupçonnés d’activités terroristes ont été arrêtés dans des raids dans toute la Cisjordanie, ces derniers jours. La plus grande part de ces activités s’est concentrée autour de la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, même si les forces israéliennes se sont également intéressées au secteur de Ramallah, dans le centre de la Cisjordanie, mercredi.

De plus, la Treizième chaîne a fait savoir qu’un Palestinien qui a été arrêté mercredi matin à Tulkarm préparait un attentat terroriste pendant Pessah.

Le suspect avait initialement pris la fuite quand les agents avaient tenté de l’arrêter. Les forces avaient ouvert le feu, le blessant, et l’avaient appréhendé.

L’homme avait été arrêté alors que les troupes menaient des raids dans le nord de la Cisjordanie. Des affrontements ont depuis éclaté dans plusieurs villes, notamment à Husan où un Palestinien qui avait lancé un cocktail molotov en direction des soldats a été tué par l’armée israélienne, a annoncé Tsahal.

Les militaires ont aussi déclaré avoir ouvert le feu sur un homme armé pendant des heurts dans la ville de Beita, en Cisjordanie. Les Palestiniens ont jeté des pierres et des bombes artisanales sur les troupes.

Toutefois, les responsables palestiniens ont affirmé que « l’homme armé », Mohammed Assaf, 34 ans, ne faisait en fait que circuler dans le secteur au volant de sa voiture et qu’il n’était aucunement lié aux échauffourées.

Murad Shtaiwe, porte-parole du parti du Fatah, a indiqué qu’Assaf, un avocat, emmenait des proches à l’école. La voiture a traversé la zone où avaient lieu les heurts et Assaf a été mortellement blessé par balle.

« C’est un nouveau crime qui a eu lieu aujourd’hui », a-t-il dit.

L’armée israélienne n’a pas encore fait de commentaire.

Selon le ministère de la Santé palestinien, onze personnes ont été blessées en résultat des activités militaires israéliennes dans le secteur. Un soldat a été légèrement blessé, a signalé Tsahal qui a noté avoir arrêté quinze personnes lors des opérations menées mercredi.

L’État juif a envoyé ses troupes dans les villes et villages palestiniens, ces derniers jours, cherchant des suspects ou des complices liés aux récents attentats commis en Israël. La semaine dernière, un Palestinien armé a ouvert le feu dans un bar très fréquenté de Tel Aviv, tuant trois personnes. Il a ensuite pris la fuite, entraînant une chasse à l’homme de plusieurs heures. Retrouvé, il a finalement été abattu par la police.

Cette attaque et d’autres attentats perpétrés en Israël, ces dernières semaines, ont entraîné la mort de 14 personnes. C’est la vague terroriste la plus meurtrière à s’être abattue sur les Israéliens depuis des années.

Les forces israéliennes ont également dû sécuriser le tombeau de Joseph à Naplouse, mercredi, après des actes de vandalisme commis par des Palestiniens, ces derniers jours.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères égyptien, Ahmed Hafez, a déclaré mercredi que son pays condamnait avec force les opérations menées en Cisjordanie contre les Palestiniens. Hafez a vivement recommandé, dans un communiqué, à « contenir » les incidents « croissants et dont le rythme ne cesse de s’accélérer », qui pourraient être susceptibles d’entraîner une nouvelle escalade et des violences mutuelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...