6 semaines après la résolution 2334, Israël enterre la hache de guerre avec l’Ukraine
Rechercher

6 semaines après la résolution 2334, Israël enterre la hache de guerre avec l’Ukraine

Brisant son interdiction de contact avec les représentants des états qui ont voté la résolution, Netanyahu a parlé au président ukrainien

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président ukrainien Petro Porochenko, à gauche, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le 30 septembre 2016. (Crédit : GPO)
Le président ukrainien Petro Porochenko, à gauche, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le 30 septembre 2016. (Crédit : GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est entretenu mercredi avec le président ukrainien Petro Porochenko, enterrant ainsi la hache de guerre après une crise des relations bilatérales en raison du soutien apporté par Kiev à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies critiquant les implantations israéliennes.

« Les deux dirigeants ont accepté de reprendre leurs efforts pour renforcer l’amitié entre Israël et l’Ukraine », a annoncé le bureau du Premier ministre dans un communiqué. Entre autres choses, Netanyahu et Porochenko ont discuté de la reprogrammation de la visite du Premier ministre ukrainien Volodymyr Groysman en Israël, qui avait été annulée juste après le vote.

Groysman, qui est devenu l’année dernière le premier Premier ministre juif d’Ukraine, devait venir en Israël pour une visite de deux jours quelques jours après l’adoption de la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies fin décembre.

Il devait rencontrer Netanyahu, le président Reuven Rivlin et d’autres responsables israéliens, mais Jérusalem avait annulé l’invitation de Groysman pour protester contre le soutien de Kiev à la résolution, qu’Israël a jugée « honteuse ».

L’Ukraine avait réagi à l’affront en convoquant l’ambassadeur israélien, Eli Belotsercovsky, au ministère des Affaires étrangères à Kiev.

Volodymyr Groysman, Premier ministre ukrainien, pendant une session du parlement  à Kiev, le 13 avril 2016. (Crédit : Genya Savilov/AFP)
Volodymyr Groysman, Premier ministre ukrainien, pendant une session du parlement à Kiev, le 13 avril 2016. (Crédit : Genya Savilov/AFP)

Netanyahu, qui est aussi ministre des Affaires étrangères, avait suspendu toutes les visites importantes de dignitaires des pays qui ont voté la résolution 2334. Sa conversation téléphonique amicale avec Porochenko et les informations selon lesquelles il prévoit de rencontrer son homologue britannique, Theresa May, à Londres la semaine prochaine semblent suggérer que son interdiction de contacts avec ces pays est terminée.

« Nous considérons l’Ukraine comme un pays très important et nos relations sont excellentes », a déclaré mercredi un responsable du ministère des Affaires étrangères au Times of Israël. « Nous attendons avec impatience des visites réciproques à très haut niveau. »

« La plupart de l’Ukraine a été choquée par le vote de l’ONU »

La plupart des Ukrainiens ont été surpris et déçus par le soutien de leur gouvernement à la résolution 2334, a déclaré Oleksandr Feldman, député ukrainien et président du Comité juif ukrainien. Il est actuellement en visite en Israël.

« La communauté juive a été choquée par le vote du gouvernement ukrainien. Et la plupart de la société ukrainienne a elle aussi été choquée. Ils ne s’y attendaient pas. Ça a été un scandale. C’est toujours un scandale », a déclaré Feldman au Times of Israël cette semaine, pendant un entretien mené avec un interprète.

Le député ukrainien Oleksandr Feldman. (Crédit : autorisation du Comité juif d'Ukraine)
Le député ukrainien Oleksandr Feldman. (Crédit : autorisation du Comité juif d’Ukraine)

En effet, même le gouvernement ukrainien a regretté d’avoir voté en faveur de la résolution, et s’opposera désormais à tout texte similaire, a-t-il déclaré. « Les Ukrainiens veulent mettre cette résolution derrière eux ; ils veulent laisser le passé derrière eux. »

Feldman, qui devait rencontrer Aryeh Deri, ministre de l’Intérieur, Zeev Elkin, ministre de l’Environnement et des Affaires de Jérusalem, et des responsables des ministères des Affaires étrangères et de la Diaspora, a déclaré que sa visite en Israël avait pour objectif principal de réparer les liens entre Kiev et Jérusalem.

Comprenant qu’Israël est furieux du vote de l’Ukraine en faveur de la résolution 2334, il a proposé un projet de loi qui exigerait que le pays déplace son ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem, mais a souligné que cette proposition envoyait un message, les Ukrainiens veulent développer des relations fortes avec Israël.

Feldman a déclaré que son ami Groysman regrettait profondément que sa visite en Israël ait été annulée, et qu’il était en contact avec des responsables israéliens pour prévoir un nouveau déplacement. « Je suis certain qu’il y aura prochainement une visite du Premier ministre », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...