Rechercher

8 000 des 12 600 réfugiés ukrainiens ne sont pas éligibles à la Loi du retour

Selon Shaked, 3 650 personnes peuvent être naturalisées israéliennes ; 1 050 sont reparties par choix ou se sont fait refouler depuis le début de l'invasion russe

Juifs ukrainiens qui ont fui les zones de guerre en Ukraine en arrivant sur un vol de sauvetage à l'aéroport Ben Gourion, le 17 mars 2022. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Juifs ukrainiens qui ont fui les zones de guerre en Ukraine en arrivant sur un vol de sauvetage à l'aéroport Ben Gourion, le 17 mars 2022. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Depuis le début de l’offensive russe contre l’Ukraine le 24 février, plus de 12 600 Ukrainiens sont arrivés en Israël, a déclaré vendredi la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked.

Parmi eux, 3 650 sont éligibles à l’immigration en Israël en vertu des dispositions de la Loi du retour, et certains ont déjà obtenu la nationalité, selon Shaked.

1 050 autres refugiés ont quitté Israël par choix ou ont été refoulés à l’entrée, a-t-elle ajouté. Selon le site d’information Ynet, 290 personnes se sont vu refuser l’entrée.

Cela signifie qu’il y a environ 7 900 réfugiés ukrainiens actuellement en Israël qui ne sont pas éligibles à la citoyenneté israélienne.

Shaked a plafonné à 5 000 le nombre de réfugiés inéligibles à la citoyenneté pouvant être admis (en plus des 20 000 qui se trouvaient dans le pays avant que la guerre n’éclate) en Israël.

Face à l’indignation générale, cependant, elle a annoncé plus tard que tous les parents d’Israéliens – sans toutefois précisé le degré de parenté recevable – seraient également autorisés à entrer sans restriction.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...