Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

À Binyamina, une mère soupçonnée d’avoir mis ses enfants en cage a été arrêtée

"Un bébé laissé seul dans une cage d'acier fermée de moins d'un demi-mètre", certainement l’affaire la plus difficile du chef de la police de Zichron Yaakov

Une cage soupçonnée d'être utilisée pour punir les enfants, sur une photo publiée le 18 mars 2024. (Crédit : Police israélienne)
Une cage soupçonnée d'être utilisée pour punir les enfants, sur une photo publiée le 18 mars 2024. (Crédit : Police israélienne)

La police a arrêté dimanche une habitante de Binyamina soupçonnée d’avoir enfermé à répétition ses trois enfants dans de petites cages en guise de punition.

La femme, âgée d’une trentaine d’années, a été libérée sous condition par le tribunal en attendant la conclusion de l’enquête, a indiqué lundi la police. Il lui a été interdit de retourner à Binyamina ou de s’approcher de ses enfants.

Les enfants ont été confiés aux services sociaux et leur état de santé n’est pas connu.

« C’est l’une des affaires les plus difficiles que j’aie jamais rencontrées », a déclaré le chef de la police de Zichron Yaakov, Gilad Partok, dans un communiqué. « Il y avait un bébé laissé seul dans une cage d’acier fermée de moins d’un demi-mètre, sans aucun moyen d’en sortir. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.