À Jérusalem, des archéologues découvrent un palais de l’époque du Premier Temple
Rechercher

À Jérusalem, des archéologues découvrent un palais de l’époque du Premier Temple

Les colonnes découvertes sur la promenade d'Armon HaNatziv illustrent le bonheur des habitants de la ville antique après l'assouplissement du siège assyrien il y a 2 700 ans

  • Têtes de colonnes datant de l'époque du Premier Temple (Shai Halevi, Autorité des antiquités d'Israël)
    Têtes de colonnes datant de l'époque du Premier Temple (Shai Halevi, Autorité des antiquités d'Israël)
  • Image d'une fouille archéologique à Armon HaNatziv mettant au jour des vestiges d'un ancien manoir (Yoli Schwarts, Autorité des antiquités d'Israël)
    Image d'une fouille archéologique à Armon HaNatziv mettant au jour des vestiges d'un ancien manoir (Yoli Schwarts, Autorité des antiquités d'Israël)
  • Une pièce de cinq shekels juxtaposée à une tête de colonne trouvée à Armon HaNatziv (Yaniv Berman, Autorité des antiquités d'Israël)
    Une pièce de cinq shekels juxtaposée à une tête de colonne trouvée à Armon HaNatziv (Yaniv Berman, Autorité des antiquités d'Israël)
  • Têtes de colonnes datant de l'époque du Premier Temple (Shai Halevi, Autorité des antiquités d'Israël)
    Têtes de colonnes datant de l'époque du Premier Temple (Shai Halevi, Autorité des antiquités d'Israël)
  • Dévoilement d'une tête de colonne trouvée lors d'une fouille à Armon HaNatziv, Jérusalem (Yoli Schwartz, Autorité des antiquités d'Israël)
    Dévoilement d'une tête de colonne trouvée lors d'une fouille à Armon HaNatziv, Jérusalem (Yoli Schwartz, Autorité des antiquités d'Israël)
  • Têtes de colonnes datant de l'époque du Premier Temple (Shai Halevi, Autorité des antiquités d'Israël)
    Têtes de colonnes datant de l'époque du Premier Temple (Shai Halevi, Autorité des antiquités d'Israël)
  • Le dévoilement des têtes de colonnes le 3 septembre 2020 (Yoli Schwartz, Autorité des antiquités d’Israe¨l)
    Le dévoilement des têtes de colonnes le 3 septembre 2020 (Yoli Schwartz, Autorité des antiquités d’Israe¨l)
  • Têtes de colonnes datant de l'époque du Premier Temple (Shai Halevi, Autorité des antiquités d'Israël)
    Têtes de colonnes datant de l'époque du Premier Temple (Shai Halevi, Autorité des antiquités d'Israël)

Les archéologues ont découvert de majestueuses têtes de colonnes provenant d’un palais de l’époque du Premier Temple sur la promenade Armon Hanatziv de Jérusalem. Les vestiges de l’ancien bâtiment seront exposés pour la première fois au public jeudi.

Le propriétaire du somptueux manoir de Jérusalem – qui aurait bénéficié d’une vue monumentale sur la Vieille Ville et le Temple – reste un mystère, mais les archéologues ont pu dater les découvertes de l’époque des rois de Judée, grâce aux caractéristiques proto-éoliques de l’architecture en calcaire tendre.

Les trouvailles comprennent trois chapiteaux complets de taille moyenne en pierre et des objets provenant de somptueux encadrements de fenêtres, a déclaré jeudi l’Autorité des antiquités d’Israël.

Le dessin de la tête de colonne sera remarquablement familier pour les  Israéliens – il représente la pièce de cinq shekels de l’État moderne d’Israël en hommage à l’époque du Premier Temple.

Une pièce de cinq shekels juxtaposée à une tête de colonne trouvée à Armon HaNatziv (Yaniv Berman, Autorité des antiquités d’Israël)

« C’est une découverte très excitante », a déclaré Yaakov Billig, employé de l’Autorité israélienne des antiquités. « C’est la première fois que l’on découvre des modèles réduits des chapiteaux proto-éoliques géants, du type de ceux que l’on trouve jusqu’à présent dans les royaumes de Juda et d’Israël, où ils ont été incorporés au-dessus des portes du palais royal. Le niveau du travail de ces chapiteaux est le plus élevé à ce jour, et le niveau de conservation des objets est rare. »

Une tête de colonne trouvée sur la promenade d’Armon Hanatziv, datant de l’époque du Premier Temple (Shai Halevi, Autorité des antiquités d’Israël)

Les experts pensent que la résidence a été construite entre les règnes des rois Ezéchias et Josias, après la levée du siège assyrien sur la ville. Les habitants de Jérusalem se sont alors aventurés à l’extérieur de la Cité fortifiée de David et ont agrandi la ville, a déclaré Billig.

« Cette trouvaille, ainsi que le palais retrouvé dans le passé à Ramat Rahel et le centre administratif trouvé sur les pentes d’Arnona attestent d’une renaissance de la ville et de la sortie des fortifications de l’époque du Premier Temple après le siège assyrien », qui s’est terminé en 701 avant J.-C., a-t-il déclaré.

« Nous trouvons des villas, des manoirs et des bâtiments administratifs dans les zones non murées à l’extérieur de la ville et cela atteste du soulagement ressenti par les habitants de la ville après la levée du siège. »

Les trois colonnes et autres vestiges du bâtiment sont exposés au centre archéologique de la Cité de David. On ignore exactement quand ont été menées les fouilles archéologiques de la promenade d’Armon Hanatziv, un site populaire de Jérusalem.

Qu’il s’agisse de la maison d’un roi de Judée ou d’un des habitants les plus riches de Jérusalem, on a pris grand soin de préserver les têtes de colonnes. L’Autorité des antiquités déclare que deux des trois colonnes avaient été soigneusement enterrées sur le site, tandis que le reste du manoir semble avoir été détruit lors du pillage de Jérusalem par Babylone en 586 avant J.-C., avec ses matériaux réemployés.

« À ce stade, il est encore difficile de dire qui a enterré les colonnes de la façon dont elles ont été trouvées et pourquoi ils l’ont fait », a déclaré Billig, « mais il ne fait aucun doute que c’est l’un des mystères de ce site particulier, et nous tenterons de proposer une réponse. »

Photo illustrative d’officiers de la police des frontières gardant la promenade d’Armon HaNatziv qui surplombe Jérusalem, 25 avril 2015. (Nati Shohat/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...