Abbas salue la décision de l’ONU de hisser le drapeau palestinien à New York
Rechercher

Abbas salue la décision de l’ONU de hisser le drapeau palestinien à New York

"La lutte se poursuivra jusqu'à ce que le drapeau palestinien flotte sur notre capitale éternelle, Jérusalem occupée", a-t-il ajouté de Ramallah

La rangée de drapeaux devant l'Assemblée générale de l'ONU, au siège de l'agence à New York, le 16 septembre 2010. (Crédit : Yerpo/CC BY-SA/Wikimedia Commons)
La rangée de drapeaux devant l'Assemblée générale de l'ONU, au siège de l'agence à New York, le 16 septembre 2010. (Crédit : Yerpo/CC BY-SA/Wikimedia Commons)

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a salué vendredi la décision de l’ONU autorisant les Palestiniens à faire flotter leur drapeau à son siège à New York, nouvelle étape dans l’intense campagne qu’ils mènent pour faire reconnaître leur Etat.

Abbas « a salué les pays qui, en votant pour hisser le drapeau palestinien à l’ONU, se sont placés du côté du droit et de la justice », selon l’agence officielle Wafa.

« La lutte se poursuivra jusqu’à ce que le drapeau palestinien flotte sur notre capitale éternelle, Jérusalem occupée », a-t-il ajouté de Ramallah en Cisjordanie. Les Palestiniens ambitionnent de faire de la partie orientale de Jérusalem, la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté jeudi la résolution sur le drapeau palestinien par 119 voix pour, huit contre et 45 abstentions. Les Etats-Unis et Israël ont voté contre, tandis que la France, la Russie et la Chine ont voté pour.

L’ONU a désormais 20 jours pour se préparer à déployer le drapeau palestinien à son fronton, un délai qui coïncide avec le discours de Abbas prévu le 30 septembre à la tribune de l’Assemblée générale.

Le 29 novembre 2012, la Palestine était devenue un « Etat observateur non membre » de l’ONU, lors d’un vote historique à l’Assemblée générale.

Avec ce nouveau statut, les Palestiniens ont intégré des agences de l’ONU et ont rejoint la Cour pénale internationale. Mais il ne s’agit pas encore d’un membre à part entière de l’ONU bien qu’il soit reconnu par plus de 130 pays.

Les pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens sont interrompus depuis avril 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...