Adaktusson : L’UE doit exiger de l’AP qu’elle mette fin à l’incitation à la haine
Rechercher

Adaktusson : L’UE doit exiger de l’AP qu’elle mette fin à l’incitation à la haine

Le député suédois souhaite que l'Union européenne soit plus exigeante de l'Autorité palestinienne en l'échange de son aide

Le drapeau de l'Union européenne (Crédit : Serge Attal/Flash 90)
Le drapeau de l'Union européenne (Crédit : Serge Attal/Flash 90)

Le député suédois, Lars Adaktusson, estime que l’UE devrait exiger que l’Autorité palestinienne arrête toute incitation à la haine comme une condition à l’obtention de l’aide financière et a fustigé le président de l’AP Mahmoud Abbas pour son soutien à la violence.

« Politiquement responsable de la propagande palestinienne et des graves développements d’aujourd’hui est la direction palestinienne et notamment, le président de l’AP Mahmoud Abbas. Le soutien direct du président pour les attaques terroristes contre les civils israéliens est aussi évident qu’inacceptable. Et avouons-le, l’image de Mahmoud Abbas comme un partenaire fiable pour la paix, un représentant de la démocratie et de la non-violence, est incorrecte et fausse », a déclaré Adaktusson au groupe de pression Europe Israël Public Affairs.

« Pour que la paix devienne une réalité, le président Abbas a besoin de mettre un terme à la violence palestinienne – et les visites personnelles de propagande aux familles des terroristes palestiniens. En outre, le président doit, une fois pour toutes, prendre des mesures contre la corruption. Le système des salaires, payés du budget de l’AP, à des terroristes palestiniens emprisonnés, doit être aboli. Les transferts d’argent à des ONG qui militent pour la haine contre Israël doivent cesser », a-t-il poursuivi.

« Je pense que l’UE devrait cesser de se faufiler et contourner ce problème en continuant à faire de gros virements vers des comptes bancaires de l’AP. Nous devons être fermes. Une grande partie de cette aide est contre-productive – tout comme cela est contre-productif d’étiqueter des produits provenant des implantations ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...