Affrontements dans un village palestinien suite à des démolitions de maisons
Rechercher

Affrontements dans un village palestinien suite à des démolitions de maisons

Deux employés de la mairie de Jérusalem et plusieurs résidents palestiniens ont été blessés au cours de ces heurts à al-Walaja, à cheval entre Jérusalem et la Cisjordanie

Affrontements durant la démolition de maisons dans le village palestinien d'al-Wajala, au sud de Jérusalem, le 3 septembre 2018. (Crédit : capture d'écran Ir Amim)
Affrontements durant la démolition de maisons dans le village palestinien d'al-Wajala, au sud de Jérusalem, le 3 septembre 2018. (Crédit : capture d'écran Ir Amim)

Les forces de sécurité israéliennes ont évacué et démoli quatre maisons dans un village palestinien situé en partie à Jérusalem-Est lundi, et des affrontements ont éclaté avec des résidents, qui tentaient de mettre fin à l’opération.

Deux employés de la mairie de Jérusalem et plusieurs résidents palestiniens ont été blessés au cours de ces affrontements à al-Walaja, au sud de Jérusalem.

La police a indiqué que les affrontements ont éclaté alors qu’ils tentaient d’extraire des résidents qui s’étaient barricadés dans l’une des maisons. Les forces de l’ordre israéliennes a réagi aux émeutes palestiniennes avec des balles en caoutchouc et du gaz lacrymogène.

Deux employés municipaux ont été légèrement blessés par des jets de pierre lancés par les résidents, selon la police.

Une femme, âgée d’une cinquantaine d’années, a été blessée au visage et transportée au centre médical Shaaré Tzedek, selon un communiqué de l’hôpital.

Le second employé à été soigné sur place.

Plusieurs personnes auraient été blessées dans les affrontements, selon des sources palestiniennes.

« Une ordonnance de la cour concernant la démolition d’une maison est mise en oeuvre », a indiqué la police.

« La police des frontières gère les perturbations par les résidents palestiniens ».

Selon Haaretz, une quarantaine de personnes vivaient dans les maisons qui ont été démolies.

L’Etat cherche à démolir des dizaines d’autres logements, dans lesquels vivent 800 personnes, selon un représentant du groupe de défense Ir Amim.

« Ils veulent raser le village », a affirmé l’avocat Eitan Peleg, qui représente les résidents devant les tribunaux israéliens.

Le village d’al-Walaja est situé sur la Ligne verte. Une partie est sous juridiction israélienne, et une seconde partie est sous le gouvernorat palestinien de Bethléhem. Il est situé non loin de quartiers juifs de Jérusalem.

Selon la Dixième chaîne, la municipalité de Jérusalem souhaite transformer certains des terres appartenant à l’Etat en un parc national, afin de faire valoir le contrôle sur le territoire.

Ces dernières années, le village a été largement entouré par la barrière de sécurité, et les villageois étaient séparés des terres cultivables.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...