Affrontements pendant la visite de Trump : 3 Palestiniens blessés par des balles réelles
Rechercher

Affrontements pendant la visite de Trump : 3 Palestiniens blessés par des balles réelles

26 autres Palestiniens sont soignés pour des blessures plus légères, notamment pour avoir inhalé du gaz lacrymogène

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Des manifestants palestiniens jettent des pierres lors d'affrontements avec des soldats israéliens dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, le 27 avril 2017. Illustration. (Crédit : Hazem Bader/AFP)
Des manifestants palestiniens jettent des pierres lors d'affrontements avec des soldats israéliens dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, le 27 avril 2017. Illustration. (Crédit : Hazem Bader/AFP)

Le Croissant rouge palestinien a annoncé lundi dans un communiqué adressé au Times of Israël qu’il soignait trois Palestiniens touchés par des tirs à balle réelle pendant des affrontements en Cisjordanie entre les forces de sécurité israéliennes et des manifestants palestiniens.

Vingt-six autres Palestiniens sont soignés pour des blessures plus légères.

Les manifestations palestiniennes ont été organisées dans toute la Cisjordanie par solidarité avec les plus de 1 000 prisonniers palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes, qui en sont à leur 36e jour de grève.

Au moins deux Palestiniens ont été blessés par des tirs à balle réelle au checkpoint de Qalandiya, entre Israël et la Cisjordanie, selon le Croissant rouge, tandis que l’agence de presse palestinienne Maan parle de trois blessés par des tirs à balle réelle.

Des secouristes du Croissant rouge palestinien. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Des secouristes du Croissant rouge palestinien. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Une autre personne a été blessée par ces tirs pendant des affrontements dans le village de Nabi Saleh, trois autres personnes ont été brûlées et deux autres ont inhalé du gaz lacrymogène à Abu Dis.

De plus, dans le village d’Azzun, près de Qalqilya, le Croissant rouge indique que 18 personnes ont inhalé du gaz lacrymogène. A Khaduri, village proche de Tulkarem, deux personnes ont inhalé du gaz, et à Zif, une personne est soignée pour une blessure causée par une balle en caoutchouc.

Tous ceux qui ont été blessés par des tirs à balle réelle sont dans un état « stable ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...