Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Allemagne : Une synagogue visée par des cocktails Molotov

Depuis l’Égypte, le chancelier Olaf Scholz a immédiatement condamné les agressions contre la communauté juive en Allemagne

Des policiers allemands montant la garde devant le complexe de bâtiments de la communauté Kahal Adass Jisroel après qu'il a été attaqué par deux engins incendiaires, dans le centre de Berlin, en Allemagne, le 18 octobre 2023. (Crédit : Markus Schreiber/AP Photo)
Des policiers allemands montant la garde devant le complexe de bâtiments de la communauté Kahal Adass Jisroel après qu'il a été attaqué par deux engins incendiaires, dans le centre de Berlin, en Allemagne, le 18 octobre 2023. (Crédit : Markus Schreiber/AP Photo)

Une synagogue de Berlin a été visée dans la nuit de mardi à mercredi par des jets de cocktails Molotov, qui n’ont provoqué ni dommages ni blessés, un acte qualifié d' »odieux » par le gouvernement.

Des tensions et incidents ont également émaillé des manifestations de soutien aux Hamas mercredi soir dans la capitale allemande, a indiqué la police.

Des responsables allemands s’inquiètent d’une dégradation du climat dans le pays en écho à la guerre entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien Hamas depuis l’attaque sanglante menée le 7 octobre par le Hamas à laquelle l’Etat hébreu réplique par des bombardements massifs contre les infrastructures du Hamas dans la bande de Gaza.

Dans la nuit de mardi à mercredi, dans le centre de la capitale allemande, deux « bouteilles enflammées remplies de liquide » ont été lancées par deux hommes cagoulés en direction d’une synagogue faisant partie d’un complexe culturel de la communauté Kahal Adass Jisroel, comprenant aussi une école et une crèche.

L’acte n’a fait ni blessé, ni dégât : « les bouteilles ont heurté le trottoir et se sont brisées. Le feu s’est alors éteint », tandis que les auteurs ont pris la fuite, selon la police.

Plus tard en matinée, un homme de 30 ans, qui se dirigeait vers la même synagogue, a été brièvement interpellé et a proféré des slogans anti-israéliens.

La ministre de l’Intérieur Nancy Faeser a qualifiée la tentative d’incendie d' »acte odieux ». Le conseil central des Juifs s’est dit « ébranlé ». L' »idéologie d’extermination du Hamas contre tout ce qui est juif fonctionne aussi en Allemagne », a-t-il jugé.

L’Allemagne a renforcé la sécurité autour des édifices de la communauté sur son territoire dès le 7 octobre.

« Intolérable »

« Des attentats contre des institutions juives, des débordements violents dans nos rues – c’est inhumain, abominable et intolérable », a de son côté déclaré sur son compte X (ex-twitter) le chancelier Olaf Scholz, sans se référer spécifiquement à ces incidents.

Le chancelier allemand Olaf Scholz monte à bord de son avion, le 17 octobre 2023, près de Berlin, pour se rendre en Israël. (Crédit : Michael Kappeler / POOL / AFP)

Comme les jours précédents, des échauffourées ont éclaté mercredi en début de soirée à Berlin entre des manifestants pro-Hamas et les forces de l’ordre, touchant particulièrement le quartier de Neukölln, où réside une importante population musulmane.

« Des engins pyrotechniques sont allumés, des pierres et des bouteilles sont lancées » vers les forces de l’ordre, a indiqué dans un message sur X la police, qui a également fait état d’arrestations nécessitant l’usage de la force.

Un autre rassemblement devant le ministère des Affaires étrangères a réuni plusieurs centaines de personnes scandant « Free Palestine », selon des journalistes de l’AFP. La police a rapidement ordonné par haut-parleurs le dissolution de la manifestation.

D’autres actes antisémites ont été signalés par la police en Allemagne ces derniers jours, notamment des graffitis sur la voie publique.

Le réseau associatif RIAS de recherche et d’information sur l’antisémitisme a dit mercredi avoir eu connaissance de 202 incidents antisémites en Allemagne entre le 7 et le 15 octobre, « ayant un lien » avec le conflit entre Israël et la Hamas, soit « une augmentation d’au moins 240 % » par rapport à la même période de l’an dernier.

La semaine dernière, le chancelier Scholz avait appelé ses compatriotes à faire preuve de solidarité avec la population juive d’Allemagne et à garantir sa sécurité.

« L’antisémitisme n’a pas sa place en Allemagne », a-t-il répété mercredi.

Dans un discours au Bundestag il y a une semaine, il avait souligné que la « responsabilité résultant de l’Holocauste » imposait au pays le « devoir permanent de défendre l’existence et la sécurité d’Israël ».

En visite de solidarité mardi à Tel Aviv, Olaf Scholz a aussi évoqué le sort des habitants de Gaza. Accusant le Hamas de les utiliser comme des boucliers humains, il a déclaré avoir discuté avec Benjamin Netanyahu « des possibilités pour améliorer l’accès de l’aide humanitaire » dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.