Amélioration de l’état de santé du pilote qui s’est éjecté du F-16
Rechercher

Amélioration de l’état de santé du pilote qui s’est éjecté du F-16

Le directeur de l'hôpital Rambam a indiqué que l'aviateur a été blessé à la poitrine et à l'abdomen. Son co-pilote devrait rentrer chez lui dimanche

Une photo prise dans le nord d'Israël au   Kibboutz Harduf montre les restes d'un avion F-16 israélien qui s'est écrasé après avoir été la cible de tirs anti-aériens syriens, le 10 février 2018 (Crédit : AFP Photo/Jack Guez)
Une photo prise dans le nord d'Israël au Kibboutz Harduf montre les restes d'un avion F-16 israélien qui s'est écrasé après avoir été la cible de tirs anti-aériens syriens, le 10 février 2018 (Crédit : AFP Photo/Jack Guez)

L’état d’un pilote israélien grièvement blessé a commencé à s’améliorer samedi après une intervention chirurgicale. L’homme s’était éjecté de son avion dans le nord d’Israël dans le cadre d’une grave confrontation entre l’Etat juif, la Syrie et l’Iran. L’avion F-16 qu’il pilotait participait aux frappes aériennes apportées en réponse au drone iranien qui était entré dans l’espace aérien israélien depuis la Syrie aux premières heures de la matinée de samedi.

Les forces aériennes israéliennes ont indiqué qu’elles enquêtaient sur les raisons qui ont motivé l’éjection des pilotes et qu’elles cherchaient à déterminer si l’avion avait été touché par un missile anti-aérien syrien. Si l’avion a été frappé par un tir ennemi, ce serait le tout premier incident de ce type pour Israël depuis la guerre du Liban de 1982.

Le docteur Rafi Beyar, à la tête du centre médical Rambam de Haïfa, a déclaré que le pilote était dans un état stable après avoir été blessé à la poitrine et à l’abdomen. Il a ajouté que le pilote, encore inconscient et placé sous respiration artificielle, a reçu des transfusions sanguines.

Beyar a indiqué qu’un deuxième pilote, qui avait été légèrement blessé alors qu’il abandonnait l’avion, devrait quitter l’hôpital dimanche.

Le président Reuven Rivlin s’est entretenu plus tard avec le deuxième pilote.

« Mon coeur est à vos côtés et avec vos camarades et j’espère que je vous rencontrerai bientôt. Vous et votre escadron entier avez prouvé que vous ne revenez jamais avant d’avoir mené à son terme votre mission et je remercie Dieu, avec la nation toute entière, de votre retour », a dit Rivlin au pilote, selon son porte-parole.

L’avion-chasseur s’était écrasé dans un champ à proximité du kibboutz Harduf dans la vallée du Jezreel.

Le F-16 faisait partie d’une flottille envoyée pour frapper la Syrie, dans la matinée de vendredi, après l’infiltration d’un drone iranien dans l’espace aérien israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...