Amos Yadlin : la menace syrienne contre Israël est largement réduite
Rechercher

Amos Yadlin : la menace syrienne contre Israël est largement réduite

L'ex-directeur du renseignement militaire dit que 90 % des missiles ciblant auparavant Israël ont disparu ; pourtant, l’instabilité au nord de la frontière constitue un danger majeur

Amos Yadlin, ancien chef des Renseignements militaires (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Amos Yadlin, ancien chef des Renseignements militaires (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

La guerre civile en Syrie a réduit de 90 % le stock de missiles du pays qui était auparavant présenté comme une menace sécuritaire envers Israël, a déclaré samedi un ancien responsable de la défense israélienne.

Néanmoins, le général (retraité) Amos Yadlin, ancien directeur du renseignement militaire et attaché de l’armée israélienne à Washington, a prévenu que la situation volatile en Syrie était toujours potentiellement dangereuse pour Israël, bien plus que les menaces posées par l’Iran et le Hezbollah, selon la radio publique israélienne.

Il a déclaré que le trouble chez le voisin du nord d’Israël, déchiré par la guerre, était la troisième menace sécuritaire la plus urgente affrontée en ce moment par le pays, juste derrière le groupe terroriste dirigeant la bande de Gaza, le Hamas, et l’Etat islamique.

Yadlin, candidat pour le ministère de la Défense si l’Union sioniste avait gagné les élections l’année dernière, a noté que l’armée russe restait largement impliquée en Syrie. Malgré les annonces de Moscou annonçant un retrait majeur de son implication militaire ces dernières semaines, les avions de guerre russes ont continué leur campagne de bombardement en soutien au régime syrien, a-t-il déclaré.

Faisant référence aux attentats suicides de Bruxelles la semaine dernière qui ont tué 31 personnes, Yadlin a critiqué l’Europe pour ne pas avoir adopté de précautions de sécurité plus strictes malgré les récentes attaques terroristes contre des cibles occidentales.

Yadlin, qui est actuellement directeur de l’Institut pour les Etudes de sécurité nationales, a déclaré que les renseignements israéliens partagés avec les gouvernements occidentaux avaient évité des attaques terroristes et sauvé des vies.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...