Angela Merkel reporte sa visite d’adieu en Israël au mois d’octobre
Rechercher

Angela Merkel reporte sa visite d’adieu en Israël au mois d’octobre

Après avoir annulé son voyage en août, la chancelière allemande sortante prévoit de se rendre dans l'État juif le mois prochain, après les élections nationales allemandes

La Chancelière allemande Angela Merkel s'exprime lors d'une cérémonie à la Synagogue Rykestrasse de Berlin le 9 novembre 2018 pour commémorer le 80e anniversaire du pogrom nazi de la Nuit de Cristal. (Tobias Schwarz/AFP)
La Chancelière allemande Angela Merkel s'exprime lors d'une cérémonie à la Synagogue Rykestrasse de Berlin le 9 novembre 2018 pour commémorer le 80e anniversaire du pogrom nazi de la Nuit de Cristal. (Tobias Schwarz/AFP)

La chancelière allemande sortante, Angela Merkel, devrait arriver en Israël le mois prochain pour une visite d’adieu avant de quitter ses fonctions, après avoir annulé un voyage prévu en août, ont rapporté mardi les médias israéliens.

Mme Merkel devrait arriver en Israël le 11 octobre, deux semaines après les élections fédérales en Allemagne qui devraient désigner son successeur.

Mme Merkel ne se présente pas aux élections nationales allemandes du 26 septembre, mais la date précise à laquelle elle quittera ses fonctions reste encore indéterminée. En Allemagne, le gouvernement sortant reste en place jusqu’à ce qu’un nouveau gouvernement soit assermenté, et la formation d’une coalition peut prendre beaucoup de temps.

Le ministère israélien des Affaires étrangères n’a pas pu confirmer la reprogrammation de la visite.

La chancelière devait initialement se rendre en Israël à la fin du mois d’août, mais avait annulé sa visite en raison des bouleversements liés au retrait des États-Unis d’Afghanistan et à l’attentat de l’aéroport de Kaboul.

La visite a été annulée en consultation avec le Premier ministre Naftali Bennett « en raison de l’évolution actuelle de la situation en Afghanistan », avait alors déclaré le bureau de Mme Merkel dans un communiqué. L’Allemagne faisait partie des pays qui se sont précipités pour évacuer de Kaboul leurs propres ressortissants et les Afghans qui ont aidé leurs forces pendant un déploiement de près de deux décennies dans le pays.

Mme Merkel devait recevoir un doctorat honorifique de l’Institut de technologie Technion d’Israël et rencontrer M. Bennett pour la première fois.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et la chancelière allemande Angela Merkel pendant une conférence de presse conjointe à l’hôtel King David de Jérusalem, le 4 octobre 2018 (Crédit : AFP Photo/Menahem Kahana)

Tout au long de ses 16 années au pouvoir, Merkel, qui s’est rendue pour la dernière fois dans l’État juif en 2018, a décrit la sécurité nationale d’Israël comme une priorité cruciale de la politique étrangère allemande en raison de la responsabilité historique du pays dans la Shoah.

Félicitant le nouveau gouvernement israélien en juin, Merkel a déclaré que l’Allemagne et Israël étaient « liés par une amitié unique que nous voulons renforcer davantage ».

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier s’est rendu en Israël à la fin du mois de juin, soulignant son soutien au pays et s’engageant à poursuivre la lutte contre l’antisémitisme en Allemagne.

L’Allemagne et Israël ont tissé des liens diplomatiques forts dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, Berlin s’étant engagé à préserver et soutenir l’État juif en signe de repentance de la Shoah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...