Antisémitisme en Belgique : des « cancers de Juifs » priés de descendre d’un train
Rechercher

Antisémitisme en Belgique : des « cancers de Juifs » priés de descendre d’un train

Après avoir pris le contrôle du système de haut-parleurs, 4 hommes ont menacé de le faire sauter si ces “cancers de Juifs” n'en sortent pas ; la police recherche les suspects

Illustration : des gens attendent de monter à bord d'un train à Bruxelles pour la station balnéaire belge de Blankenberge, en Belgique, le 11 août 2020. (AP Photo / Sylvain Plazy)
Illustration : des gens attendent de monter à bord d'un train à Bruxelles pour la station balnéaire belge de Blankenberge, en Belgique, le 11 août 2020. (AP Photo / Sylvain Plazy)

JTA – La police belge est à la recherche de quatre hommes qui ont utilisé le système de sonorisation d’un train pour menacer de le faire sauter, à moins que les passagers juifs n’en descendent.

Les suspects ont pris le contrôle des haut-parleurs mercredi après-midi entre Anvers et Malines, la ville que les Nazis et leurs collaborateurs avaient utilisée comme poste d’internement et d’expédition pour les Juifs qu’ils envoyaient à la mort en Pologne.

« Attention, attention » ont annoncé les hommes en flamand, selon des témoins. « Les cancers de Juifs doivent quitter le train immédiatement, sinon nous vous ferons tous exploser. »

Le personnel de sécurité présent dans le train n’a pas réussi à localiser les auteurs, selon Michael Freilich, un député juif belge qui a enquêté sur l’incident et déposé le dossier des questions parlementaires au ministère des Transports.

Freilich a demandé au ministère d’expliquer pourquoi les auteurs n’avaient pas été arrêtés, comment ils avaient pris le contrôle du système de sonorisation du train, et ce qui pouvait être fait pour empêcher une récidive.

Le ministère a deux semaines pour réagir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...