Antisémitisme : la Suède envoie plus de jeunes visiter des camps de la mort
Rechercher

Antisémitisme : la Suède envoie plus de jeunes visiter des camps de la mort

L'initiative suédoise est prise afin de lutter contre l'antisémitisme et l'influence de la nébuleuse néonazie dont l'activité s'intensifie dans le pays scandinave

L'entrée du camp d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau avec le célèbre slogan "Arbeit macht frei" (Le travail libère). (Crédit : Joël Saget/AFP)
L'entrée du camp d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau avec le célèbre slogan "Arbeit macht frei" (Le travail libère). (Crédit : Joël Saget/AFP)

La Suède a annoncé jeudi vouloir envoyer un maximum de jeunes visiter les camps de la mort nazis afin de lutter contre l’antisémitisme et l’influence de la nébuleuse néonazie dont l’activité s’intensifie dans le pays scandinave.

« Le nazisme et le racisme prospèrent et se diffusent. Nous prenons cette initiative pour mieux armer les jeunes, par la connaissance, contre les forces anti-démocratiques qui croissent en Suède », a expliqué la ministre de la Culture et de la Démocratie Alice Bah Kuhnke, citée dans un communiqué.

Le gouvernement va allouer 15 millions de couronnes (1,5 million d’euros) supplémentaires sur trois ans à ces projets.

Le Comité suédois contre l’antisémitisme (SKMA) va percevoir 12,8 millions de couronnes afin d’organiser des voyages sur les lieux de souvenir de l’Holocauste.

Le Forum suédois pour l’histoire vivante sera, lui, chargé de développer des outils pédagogique autour de ces voyages.

La Suède, qui se targue d’une longue tradition d’accueil et de refuge pour les populations persécutées, enregistre un regain d’activité de la mouvance néo-nazie sur la place publique mais aussi sur les réseaux sociaux.

Le principal parti de cette nébuleuse, le Mouvement de la résistance nordique (NMR), a organisé en septembre à Göteborg (sud-ouest) une manifestation houleuse en marge du salon du livre de la deuxième ville suédoise, et s’est légalement invité à la semaine d’Almedalen, un grand raout politique tenu chaque année au début de l’été sur l’île de Gotland.

D’après le magazine anti-raciste Expo, le noyau dur de cette formation compte à peine 80 personnes mais n’a jamais été aussi actif qu’en 2017.

Le Forum suédois pour l’histoire vivante a été créé en 2003 par le gouvernement afin de diffuser l’histoire de l’extermination des juifs dans les écoles alors qu’une étude choc avait révélé en 1997 que 66 % des élèves sondés n’était pas certains qu’elle ait eu lieu.

Le forum a récemment lancé une étude similaire dont les résultats seront connus dans le courant de l’année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...