Appel au boycott d’une pharmacie tenue par des Arabes : Dayan dénonce Ben Ari
Rechercher

Appel au boycott d’une pharmacie tenue par des Arabes : Dayan dénonce Ben Ari

Le membre du parti Tikva Hadasha a vivement critiqué le disciple autoproclamé du rabbin extrémiste Meir Kahane

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Dani Dayan du parti Tikva Hadasha, à son domicile à Maaleh Shomron, le 8 février 2021. (Lazar Berman / Times of Israel)
Dani Dayan du parti Tikva Hadasha, à son domicile à Maaleh Shomron, le 8 février 2021. (Lazar Berman / Times of Israel)

Dani Dayan, membre du parti Tikva Hadasha, a vivement critiqué l’ancien député Michael Ben Ari – un disciple autoproclamé du rabbin extrémiste Meir Kahane – pour avoir appelé les habitants de l’implantation de Karnei Shomron à boycotter une pharmacie de la ville appartenant à des Arabes.

« En raison de la relation entre nous, j’ai essayé de me retenir et de ne pas répondre aux derniers tweets odieux de Michael Ben Ari, mais après qu’il a pris pour cible un individu qui m’est cher, je n’ai pas pu me retenir. Je suis client de cette pharmacie. L’appel à nuire aux moyens de subsistance (et peut-être davantage) d’une personne qui sert notre communauté est impardonnable », a tweeté Dayan, qui a récemment occupé le poste de consul général d’Israël à New York.

Des voitures ont bloqué une route dans la ville du centre de Tira dans le cadre d’une grève générale déclenchée ce mardi par le Haut Comité de suivi pour les citoyens arabes d’Israël.

L’organisation-cadre a appelé à la grève pour protester contre les combats à Gaza entre Israël et le groupe terroriste du Hamas, contre l’ « assaut » contre les Palestiniens à Jérusalem – le point culminant des tensions sur le mont du Temple et le quartier de Sheikh Jarrah – et contre les actes de violence ethnique menées contre les Arabes israéliens de la semaine dernière.

Le mouvement du Fatah du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le groupe terroriste du Hamas, ont de leur côté, appelé à une « Journée de colère ».

Le Hamas a vivement recommandé aux Palestiniens d’affronter les forces israéliennes en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...