Après l’UE, Londres et l’ONU fustigent l’expansion dans les implantations
Rechercher

Après l’UE, Londres et l’ONU fustigent l’expansion dans les implantations

"Nous appelons Israël à arrêter l'expansion des implantations", a déclaré le nouveau ministre des Affaires étrangères Dominic Raab

Un chantier de construction dans le quartier de Dagan de l'implantation d'efram, en Cisjordanie le 22 juillet 2019. (Gershon Elinson/Flash90)
Un chantier de construction dans le quartier de Dagan de l'implantation d'efram, en Cisjordanie le 22 juillet 2019. (Gershon Elinson/Flash90)

Le Royaume-Uni a vivement critiqué Israël pour son approbation de 2 304 maisons plus tôt cette semaine, affirmant que cela « promeut l’annexion effective de la Cisjordanie ».

« Nous appelons Israël à arrêter l’expansion des implantations, ce qui est contraire au droit international », a déclaré mercredi le nouveau ministre des Affaires étrangères Dominic Raab, selon un communiqué du ministère britanniques des Affaires étrangères.

Le Royaume-Uni appelle aussi à accorder plus de permis de construire pour les Palestiniens dans la zone C de la Cisjordanie, contrôlée par Israël, et a exprimé ses « préoccupations graves » sur la démolition par Israël de maisons proches de la barrière de sécurité à Jérusalem est, le mois dernier.

Le député conservateur Dominic Raab arrive au 10 Downing Street, à Londres, le 24 juillet 2019. (AP Photo / Matt Dunham)

La déclaration intervient alors que l’UE a déclaré mardi que l’expansion des implantations israéliennes « nuit à la viabilité d’une solution à deux Etats et des perspectives d’une paix durable ».

Lundi et mardi, Israël a approuvé des projets pour 2 304 maisons en Cisjordanie, dont beaucoup se situent dans des zones isolées au-delà des blocs d’implantations qu’Israël espère conserver dans un accord de paix.

De son côté, Nickolay Mladenov, le Coordinateur spécial des Nations unis pour le processus de paix au Moyens-Orient, a aussi critiqué Israël pour son approbation des nouvelles implantations.

« L’expansion des implantations n’a aucune base légale et constitue une violation flagrante du droit international. En poursuivant l’annexion concrète de la Cisjordanie, cela réduit les chances d’avoir un État palestinien basé sur les résolutions pertinentes des Nations unies, dans le cadre d’une solution négocié à deux Etats », a-t-il dit.

« Cela doit cesser immédiatement et complètement », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...