Rechercher

Attaque au couteau de Jérusalem : le frère du terroriste présumé arrêté

L'homme est soupçonné d'avoir été au courant des plans de son frère et de l'avoir possiblement aidé; la détention provisoire du chauffeur de taxi qui a conduit le suspect prolongée

Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche devant la Porte de Damas à Jérusalem, le 4 décembre 2021. (Jamal Awad/Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche devant la Porte de Damas à Jérusalem, le 4 décembre 2021. (Jamal Awad/Flash90)

Les forces israéliennes ont arrêté dimanche le frère d’un terroriste palestinien présumé qui a perpétré une attaque à l’arme blanche à Jérusalem, a confirmé l’agence de sécurité Shin Bet.

Le frère de Muhammad Salima, qui est soupçonné d’avoir eu connaissance de ses intentions de commettre un attentat et de l’avoir possiblement aidé, a été arrêté à son domicile dans la ville de Salfit en Cisjordanie.

Salima, 25 ans, a poignardé un civil israélien près de la Vieille Ville de Jérusalem samedi après-midi avant d’être abattu par des agents de la police des frontières, selon les autorités israéliennes.

Dimanche également, un juge a ordonné qu’un chauffeur de taxi soupçonné d’avoir transporté Salima soit maintenu en détention pendant au moins cinq jours supplémentaires.

L’homme, un habitant du « triangle » des villes arabes du nord d’Israël âgé d’une quarantaine d’années, est soupçonné d’avoir aidé Salima.

L’unité d’enquêtes internes du ministère de la Justice a ouvert une enquête sur l’incident après que la vidéo de la scène a montré les officiers tirant sur le suspect à plusieurs reprises alors qu’il était déjà couché sur le sol, mais toujours en mouvement.

La police a ensuite publié une vidéo de l’ensemble de l’incident, montrant que les agents n’ont pas immédiatement tiré sur le terroriste, mais seulement après qu’il s’est jeté sur eux à plusieurs reprises.

Le ministre de la Sécurité publique Omar Barlev et le Premier ministre Naftali Bennett ont exprimé leur soutien aux deux gardes-frontières.

« Les [agents] ont agi comme il se doit », a déclaré Barlev au site d’information Ynet. « Il n’y avait pas de place pour le doute quant à savoir si le terroriste avait une ceinture explosive ou non, ils ont donc agi correctement ».

Les officiers ont déclaré qu’ils craignaient qu’il soit encore dangereux lorsqu’ils ont tiré sur lui, et qu’ils ne savaient pas ce qu’il tenait ou dissimulait sur lui.

Les deux officiers ont tué le terroriste présumé après qu’il a poignardé Avraham Elimelich, un homme ultra-orthodoxe, dans le cou, puis a tenté d’attaquer les officiers. L’incident a eu lieu dans une rue près de la porte de Damas de la Vieille Ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...