Attentat d’Istanbul : nouveau bilan de 43 morts, dont 19 étrangers
Rechercher

Attentat d’Istanbul : nouveau bilan de 43 morts, dont 19 étrangers

Les trois terroristes qui se sont fait exploser à l'aéroport international étaient russe, ouzbek et kirghiz

Des employés évaluent les dommages des explosions et des attentats au terminal des arrivées internationales de l'aéroport international Atatürk d'Istanbul, le 29 juin 2016. (Crédit : AFP/Ozan Kose)
Des employés évaluent les dommages des explosions et des attentats au terminal des arrivées internationales de l'aéroport international Atatürk d'Istanbul, le 29 juin 2016. (Crédit : AFP/Ozan Kose)

Le bilan du triple attentat-suicide qui a frappé mardi l’aéroport Atatürk d’Istanbul s’est alourdi jeudi à 43 morts, dont 19 sont de nationalité étrangère, a annoncé le ministre turc de l’Intérieur Efkan Ala.

« Sur les 43 personnes qui ont perdu la vie dans cette attaque, 19 sont des ressortissants étrangers », a dit le ministre lors d’un discours au Parlement, ajoutant que 13 personnes, dont quatre étrangers avaient été placées en détention dans le cadre de l’enquête sur l’attentat.

« Ce décompte ne comprend pas les kamikazes dont on connait l’indentité et la nationalité de l’un d’eux », a souligné le ministre.

Auparavant, un responsable turc a indiqué que les trois kamikazes qui se sont fait exploser à l’aéroport international étaient russe, ouzbek et kirghiz.

« Nous pouvons confirmer que les assaillants d’Istanbul sont de Russie, d’Ouzbékistan et du Kirghizstan », a affirmé ce responsable sous couvert d’anonymat.

La police turque a procédé jeudi à 13 arrestations, dont celles de trois étrangers, lors d’une descente dans 16 adresses différentes d’Istanbul, avait annoncé l’agence Anadolu.

Neuf autres personnes ont été arrêtées dans la ville portuaire d’Izmir (ouest), mais les responsables n’ont pas pu confirmer si ces arrestations avaient un lien avec l’attaque.

La tour Eiffel illuminée jeudi aux couleurs de la Turquie

La tour Eiffel sera illuminée jeudi soir aux couleurs rouge et blanche de la Turquie, en hommage aux victimes des attentats suicides à l’aéroport d’Istanbul, a indiqué la mairie de Paris.

La maire de la capitale française, Anne Hidalgo, a pris cette décision « pour rappeler le soutien indéfectible de la ville de Paris aux victimes, à leurs proches et à l’ensemble du peuple turc », a précisé son premier adjoint Bruno Julliard lors d’une conférence de presse.

« Cette nouvelle attaque terroriste, comme toutes celles qui l’ont précédée, vise l’humanité même au travers des vies innocentes qu’elle détruit. Elle doit nous trouver unis et sûrs de nos valeurs, face à ceux qui n’en ont aucune », avait réagi Anne Hidalgo dans un communiqué peu après l’attaque.

La Tour Eiffel, qui reçoit sept millions de visiteurs par an, s’était déjà illuminée le 13 juin aux couleurs arc-en-ciel du drapeau de la communauté homosexuelle en hommage aux victimes de la tuerie dans un bar gay d’Orlando, en Floride, par un homme qui ayant fait allégeance à l’EI.

L’Empire State Building de New York devait demeurer éteint mercredi soir en hommage aux victimes de l’attentat de l’aéroport d’Istanbul, qui a fait au moins 41 morts la veille, ont annoncé ses responsables dans un communiqué.

Le plus célèbre immeuble de New York est plusieurs fois resté dans le noir ces derniers mois, à mesure que les attentats se multipliaient.

Cela a été le cas le 12 juin pour rendre hommage aux victimes de la fusillade d’Orlando, en Floride, qui a fait 49 morts.

Il en a fait de même le 23 mars après les attentats de Bruxelles, qui ont coûté la vie à 32 personnes le 22 mars.

Les 13 et 14 novembre 2015, il était resté éteint par solidarité avec les victimes des attentats de Paris, qui ont fait 130 morts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...