Australie : 20 croix gammées peintes à la bombe près d’une plage de Sydney
Rechercher

Australie : 20 croix gammées peintes à la bombe près d’une plage de Sydney

Le responsable d'un groupe juif de Nouvelle-Galles du Sud dénonce cette "expression flagrante de racisme" ; le maire appelle à "s'unir contre l'antisémitisme"

Une croix gammée peinte à la bombe sur une fresque de  Bondi Beach à Sydney,  en Australie, le 10 février 2019 (Capture d'écran : Twitter)
Une croix gammée peinte à la bombe sur une fresque de Bondi Beach à Sydney, en Australie, le 10 février 2019 (Capture d'écran : Twitter)

Plus de vingt croix gammées ont été peintes sur une fresque et dans un centre commercial proche à Bondi Beach, dans la ville australienne de Sydney. Les responsables locaux et les groupes juifs ont condamné l’incident qu’ils ont qualifié « d’expression flagrante de racisme ».

La police de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud a déclaré dimanche aux médias locaux que des « agents du Commandement de la police en charge de la périphérie est se sont déplacés et ont trouvé une partie de la fresque vandalisée par une vingtaine de symboles environ ».

« Peu de temps après, trois de plus ont été trouvées dans un centre commercial du carrefour de Bondi ».

Vic Alhadeff, responsable de l’organisation Jewish Board of Deputies de Nouvelle-Galles du Sud, a publié un communiqué condamnant l’acte de vandalisme.

« La croix gammée représente le pire symbole de haine raciste et la population de Bondi, comme tous les Australiens de bonne volonté, condamneront cette illustration choquante. La communauté juive est choquée par cette expression flagrante de racisme », a-t-il dit.

John Wakefield, le maire de la commune de Waverley, a qualifié l’incident « d’acte honteux ».

« Nous comprenons le désarroi, l’anxiété, la peur et le dégoût considérables que suscitent les croix gammées, surtout au sein de la communauté multiculturelle d’Australie et des personnes soucieuses de la justice, » a-t-il déclaré dans un communiqué.

« Le racisme n’a pas sa place dans notre communauté culturellement diverse, et nous condamnons l’incident d’hier soir avec la plus grande fermeté, » a-t-il ajouté. « Il s’agit d’un acte honteux et le conseil municipal de Waverley ainsi que la communauté de la ville font front commun contre l’antisémitisme et les crimes racistes. »

La députée Kerryn Phelps a également publié un communiqué dans lequel elle assure que « l’antisémitisme n’a pas sa place en Australie. »

La police a appelé la population à lui transmettre toute information concernant l’incident et examine actuellement des images de vidéosurveillance pour en identifier les auteurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...