Autriche : « une attaque apparemment terroriste » dans le quartier juif de Vienne
Rechercher

Autriche : « une attaque apparemment terroriste » dans le quartier juif de Vienne

Le rabbin Schlomo Hofmeister, interrogé par le quotidien Kurier, a déclaré que l'un des assaillants n'avait « pas visé la synagogue »

Une patrouille de police dans un passage près de l'opéra dans le centre de Vienne le 2 novembre 2020, à la suite d'une fusillade près d'une synagogue.  (Crédit :  JOE KLAMAR / AFP)
Une patrouille de police dans un passage près de l'opéra dans le centre de Vienne le 2 novembre 2020, à la suite d'une fusillade près d'une synagogue. (Crédit : JOE KLAMAR / AFP)

Plusieurs coups de feu ont été tirés lundi soir dans le centre de Vienne, a indiqué la police qui a fait état de « blessés », des médias locaux évoquant une attaque à proximité de la principale synagogue de la capitale autrichienne, dans le quartier juif de la ville.

Il s’agirait d’une attaque terroriste impliquant plusieurs auteurs, selon le ministre autrichien de l’Intérieur, Karl Nehammer.

La fusillade survenue lundi soir dans le quartier juif de Vienne est « apparemment une attaque terroriste », a déclaré le ministre autrichien de l’Intérieur à la presse.

Plusieurs personnes ont été blessées, a précisé Karl Nehammer, ajoutant que l’attaque, commise par plusieurs auteurs, était toujours en cours. Il a appelé les habitants à la prudence et à rester chez eux.

Un des agresseurs « serait mort, un autre en fuite », a précisé le ministère de l’Intérieur, cité par l’agence de presse autrichienne APA. D’après la même source, un policier aurait été grièvement blessé.

Un témoin, interrogé sur une chaîne de télévision, a dit avoir vu « courir une personne avec une arme automatique, qui tirait sauvagement ». Un autre témoin faisant état « d’au moins 50 coups de feu ».

« Nous sommes sur place avec toutes les forces disponibles. Veuillez éviter toutes les places publiques de la ville. » a tweeté la police qui a demandé au public de ne pas publier de vidéos de la scène, affirmant que cela mettait en danger la police et les habitants car l’opération était toujours en cours.

Le journal Kurier a déclaré que quatre personnes avaient été grièvement blessées dans la série d’attaques. « Le tireur tirait aveuglément sur des gens dans la Judengasse et la Seitenstettengasse », a déclaré le rabbin Schlomo Hofmeister au quotidien Kurier. « Il n’a pas visé la synagogue. »

« A ce stade, il n’est pas possible de dire si la synagogue était visée », a réagi sur Twitter Oskar Deutsch, le président de la Communauté israélite de Vienne (IKG). Deutsch a ajouté qu’il n’y avait pas eu de victimes parmi la communauté juive.

Deutsch a précisé que la synagogue et les bureaux de la communauté étaient fermés au moment de la fusillade et a demandé à tous les membres de la communauté de rester à l’écart de la zone. Les résidents juifs auraient été exhortés à rester chez eux, à verrouiller leurs portes et à retirer leur kippa lorsqu’ils sont à l’extérieur.

Israël estime que l’attaque n’était pas dirigée contre la communauté juive, selon des informations de la Treizième chaîne.

Shalom Berenholtz, qui possède un restaurant dans le quartier en question, a déclaré lundi soir à la radio de l’armée israélienne : « C’est le centre névralgique de la communauté juive. Il s’agit d’une zone sécurisée 24 heures sur 24. » « C’était un gang de quatre hommes armés », a-t-il dit. « L’un d’eux a couru le long de la rue en ouvrant le feu avec une arme automatique. »

Berenholtz a ajouté que dimanche soir tous les restaurants étaient ouverts, mais qu’en raison des nouvelles règles de confinement liées àla lutte contre le coronavirus, ils étaient tous fermés ce soir.

La police sur les lieux après que des coups de feu ont été entendus, à Vienne, le lundi 2 novembre 2020. (Crédit : AP)

La ministre israélienne de la Diaspora, Omer Yankelevich, a tweeté : « Nos pensées et nos prières accompagnent l’Autriche en ces heures tragiques et très difficiles. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...