Avocat de Salah Abdeslam : « Il a l’intelligence d’un cendrier vide »
Rechercher

Avocat de Salah Abdeslam : « Il a l’intelligence d’un cendrier vide »

"Il est d’une abyssale vacuité," a déclaré l'avocat belge du seul terroriste vivant du 13 novembre

Sven Mary, l'avocat belge de Salah Abdeslam, arrivant à la chambre du conseil de Bruxelles le 24 mars 2016 (Crédit : AFP / Belga / DIRK WAEM)
Sven Mary, l'avocat belge de Salah Abdeslam, arrivant à la chambre du conseil de Bruxelles le 24 mars 2016 (Crédit : AFP / Belga / DIRK WAEM)

Salah Abdeslam, seul terroriste des attentats du 13 novembre à Paris en vie, a été transféré dans la nuit de mardi à mercredi de Belgique en France, rapporte le Figaro.

Le parquet de Paris a déclaré que « le mandat d’arrêt lui a été notifié après son arrivée à 9h05 sur le territoire national » français.

Salah Abdeslam a été arrêté mi-mars par les autorités belges après une traque de plusieurs mois. Fin mars, le principal suspect des attaques terroristes de Paris avait déclaré être prêt à collaborer avec la justice française.

Sven Mary, avocat belge de Salah Abdelslam, est apparu soulagé de se débarrasser de ce dossier encombrant, rapporte Libération.

« Si j’avais été au courant des attentats de Bruxelles, je n’aurais peut-être jamais commencé à m’occuper de ce dossier, » avait déjà souligné l’avocat.

Avant le transfert de son client à Paris, il a déclaré que cette défense ne lui a rapporté que des « emmerdes. »

« J’ai été agressé à plusieurs reprises, soit verbalement, soit physiquement. Deux types m’ont même attendu devant mon cabinet et il y a eu un échange de coups, mais je sais me défendre. A plusieurs reprises, la police a dû escorter mes filles à l’école ».

D’autre part, il est revenu sur le profil de son ancien client. « C’est un petit con de Molenbeek issu de la petite criminalité, plutôt un suiveur qu’un meneur. Il a l’intelligence d’un cendrier vide, il est d’une abyssale vacuité. »

Selon Sven Mary, Salah Abdeslam « croit vivre dans un jeux vidéo ». Il est l’illustration parfaite de la génération internet. « Je lui ai demandé s’il avait lu le Coran, ce que j’ai fait, et il m’a répondu qu’il avait lu son interprétation sur Internet. »

« Lui et ses copains ont réussi à rendre antipathique toute une religion, » déclare l’avocat. Il souligne par ailleurs le contexte malsain de la défense du suspect. « Les Arabes me félicitent, alors que les non-Arabes me jettent des regards haineux.»

Après l’arrestation du suspect, Sven Mary avait déclaré que Salah Abdeslam est d’une importance capitale pour l’enquête. « Je dirais même qu’il vaut de l’or, » avait-il indiqué fin mars.

Pour l’avocat, il faut aujourd’hui installer une relation de confiance, sur le long terme, avec Salam Abdelslam pour remonter et retracer son parcours de radicalisation jusqu’aux attentats.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...