Israël en guerre - Jour 230

Rechercher
En direct

Tsahal reste en état d’alerte sur tous les fronts durant Pessah

Belgique : les nouvelles sanctions de l'UE contre l'Iran devraient inclure le CGRI ; Démission du chef du renseignement militaire pour sa "responsabilité" dans les attaques du 7 octobre ; Un drone israélien abattu par un missile au Liban

Un soldat de l'armée israélienne opérant à Gaza alors que celle-ci déclare rester en état d'alerte à l'approche de Pessah, le 22 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Un soldat de l'armée israélienne opérant à Gaza alors que celle-ci déclare rester en état d'alerte à l'approche de Pessah, le 22 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Un barrage de 35 roquettes tiré depuis le Liban sur Israël

Un barrage de quelque 35 roquettes a été tiré depuis le Liban sur la communauté nord d’Ein Zeitim, près de Safed, il y a peu de temps, selon l’armée.

L’attaque a déclenché des sirènes à Safed et dans les villes voisines.

L’armée israélienne affirme qu’il n’y a pas eu de blessés dans l’attaque et que les soldats ont bombardé les sites de lancement.

Il y a peu de temps également, des avions de combat israéliens ont également frappé une position du Hezbollah dans le sud du Liban, et plus tôt, deux autres bâtiments où étaient rassemblés des membres du Hezbollah ont été touchés, ajoute l’armée israélienne.

Gallant à l’unité visée par les sanctions US : « Personne ne nous enseignera ce qu’est la moralité »

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'adressant aux troupes du bataillon Netzah Yehuda, à la frontière de Gaza, le 22 avril 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'adressant aux troupes du bataillon Netzah Yehuda, à la frontière de Gaza, le 22 avril 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Alors que les États-Unis envisagent d’imposer des sanctions au bataillon Netzah Yehuda, le ministre de la Défense Yoav Gallant a rencontré les troupes de l’unité à la frontière de Gaza plus tôt aujourd’hui.

« L’ensemble de l’establishment de la Défense, Tsahal et l’État d’Israël vous soutiennent, vous apprécient et vous renforcent dans vos opérations de protection de l’État d’Israël », a déclaré Gallant aux troupes du bataillon Netzah Yehuda, selon son bureau.

L’unité, composée de troupes ultra-orthodoxes et faisant partie de la Brigade Kfir, opère dans la région de Beit Hanoun depuis le début de la guerre, après avoir passé des mois à la frontière syrienne. Elle était auparavant stationnée en Cisjordanie, où elle a été au centre de plusieurs controverses liées à l’extrémisme de droite et à la violence contre les Palestiniens.

« Mais le fait qu’un, deux ou plusieurs soldats aient fait quelque chose de mal ne doit pas jeter le discrédit sur le bataillon tout entier », explique Gallant.

Il ajoute que dans de tels cas, les soldats sont « pris en charge ».

« Personne au monde ne nous enseignera ce qu’est la moralité et ce que sont les normes », ajoute Gallant.

Lors d’un appel avec Netanyahu, Macron réaffirme la volonté de la France d’éviter une escalade au Moyen-Orient

PARIS – Lors d’un appel téléphonique avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu aujourd’hui, le président français Emmanuel Macron a réaffirmé la volonté de la France d’éviter une escalade au Moyen-Orient et de s’opposer aux efforts de l’Iran pour déstabiliser la région, selon le bureau de Macron.

La présidence française ajoute que Macron a également réitéré à Netanyahu que la France souhaite un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza et que la France s’efforce d’apaiser les tensions résultant des affrontements à la frontière entre Israël et le Liban.

Des dizaines de manifestants anti-Israël arrêtés à Yale pour avoir installé un campement de tentes

Près de trente manifestants ont été arrêtés au troisième jour d’une manifestation anti-Israël sur le site de l’Université de Yale, rapporte le Yale Daily.

Selon l’article, les manifestants ont installé un campement de tentes pendant la nuit pour exiger que l’université se désengage des fabricants d’armes dans le contexte de la guerre actuelle entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza.

Certains des manifestants arrêtés sont des étudiants de l’université, ajoute l’article, sans en préciser le nombre.

Dans une déclaration au journal de l’université, le lieutenant de police de Yale, Roosevelt Martinez, indique que les manifestants ont été arrêtés pour violation de domicile, sans apporter d’autres détails.

Tsahal a abattu une « cible aérienne suspecte » en provenance du Liban

Une « cible aérienne suspecte » qui a pénétré dans l’espace aérien israélien depuis le Liban a été abattue par les défenses aériennes, déclare l’armée israélienne.

Le drone suspect a déclenché des sirènes à Kiryat Shmona et dans les communautés environnantes.

Les sirènes de roquettes ont également été activées lors de l’incident, par crainte de chutes d’éclats d’obus suite à l’interception, ajoute Tsahal.

Les sirènes de suspicion d’infiltration de drone retentissent à Kiryat Shmona et aux alentours

Des sirènes de suspicion d’infiltration de drones retentissent dans le nord d’Israël.

Les alarmes peuvent être entendues dans plusieurs endroits proches de la frontière libanaise, notamment à Kiryat Shmona, Metula et Tel Haï.

Tsahal reste en état d’alerte sur tous les fronts durant Pessah

Des soldats de l'armée israélienne opérant dans le nord d'Israël alors que celle-ci déclare rester en état d'alerte à l'approche de Pessah, le 22 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de l'armée israélienne opérant dans le nord d'Israël alors que celle-ci déclare rester en état d'alerte à l'approche de Pessah, le 22 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne déclare rester en état d’alerte sur tous les fronts à l’approche de Pessah.

« Même pendant Pessah, Tsahal poursuit ses activités opérationnelles et reste prêt à intervenir dans tous les domaines », déclare l’armée dans un communiqué.

Dans la bande de Gaza, Tsahal indique que la Brigade Nahal du Corps d’Infanterie continue d’opérer dans le corridor de Netzarim, et qu’elle a effectué des frappes aériennes contre des éléments du groupe terroriste palestinien du Hamas dans la région au cours de la journée écoulée.

Dans le nord d’Israël, l’armée indique qu’elle est déployée le long des frontières libanaise et syrienne, avec « une forte défense et une préparation à l’attaque ». Tsahal précise que les troupes tendent des embuscades, localisent et dirigent des frappes sur des éléments et des sites du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Un soldat de l’armée israélienne opérant à Gaza alors que celle-ci déclare rester en état d’alerte à l’approche de Pessah, le 22 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)

En Cisjordanie, les soldats sont déployés pour protéger les implantations et les autoroutes. Au cours de la nuit, ils ont arrêté treize Palestiniens recherchés, indique l’armée.

Tsahal est actuellement en opération à Hébron, aux domiciles des deux adolescents terroristes qui ont commis l’attentat à la voiture-bélier et la tentative d’attentat à la bombe à Jérusalem ce matin.

Lapid demande à Netanyahu de suivre l’exemple du chef des renseignement de Tsahal

Le chef du parti d'opposition Yesh Atid, Yaïr Lapid, dirigeant une réunion de sa faction, à la Knesset, à Jérusalem, le 15 avril 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le chef du parti d'opposition Yesh Atid, Yaïr Lapid, dirigeant une réunion de sa faction, à la Knesset, à Jérusalem, le 15 avril 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le chef de l’opposition Yaïr Lapid demande au Premier ministre Benjamin Netanyahu de suivre l’exemple donné par le chef du Directorat des Renseignements militaires de l’armée israélienne, le général de division Aharon Haliva, en suggérant qu’il démissionne pour les échecs entourant l’assaut barbare du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Félicitant Haliva pour sa décision « justifiée et respectée » de démissionner de son poste une fois qu’un remplaçant aura été nommé, Lapid écrit sur X que « le Premier ministre Netanyahu aurait dû faire de même ».

Plus tôt dans la journée, le député Vladimir Beliak (Yesh Atid), avait lancé un appel similaire, déclarant que Netanyahu « devait démissionner sur-le-champ », qu’une commission d’enquête d’État soit ou non mise en place pour examiner les événements du 7 octobre.

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un bilan de plus de 34 000 morts à Gaza

Des Palestiniens pleurant leurs proches à l'hôpital al-Najjar après que treize personnes ont été tuées lors d'une frappe aérienne israélienne dans la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, le 21 avril 2024. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Des Palestiniens pleurant leurs proches à l'hôpital al-Najjar après que treize personnes ont été tuées lors d'une frappe aérienne israélienne dans la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, le 21 avril 2024. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Au moins 34 151 Palestiniens auraient été tués et 77 084 blessés dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre, selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Israël dit avoir éliminé 13 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

261 soldats israéliens ont été tués dans la bande de Gaza depuis le 27 octobre, début de l’incursion terrestre lancée en représailles à l’attaque barbare du Hamas menée le 7 octobre.

Belgique : les nouvelles sanctions de l’UE contre l’Iran devraient inclure le CGRI

Les nouvelles sanctions de l’Union européenne contre l’Iran en réponse à la récente attaque du pays contre Israël devraient inclure le Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), a déclaré la ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib.

S’adressant aux journalistes avant une réunion des ministres de l’UE à Luxembourg, Lahbib affirme qu’il n’y a jusqu’à présent aucun consensus sur la base juridique permettant d’ajouter le CGRI à une liste d’entités considérées comme des organisations terroristes à l’échelle de l’Union européenne.

« Nous en discuterons ensemble », a-t-elle déclaré.

La semaine dernière, les dirigeants européens ont décidé d’imposer de nouvelles sanctions à l’Iran. Nombre d’entre eux ont appelé à élargir le régime des sanctions liées aux drones pour couvrir les missiles et les transferts aux forces mandataires iraniennes au Moyen-Orient, notamment le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza et le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.