Rechercher

Ben Gvir écrit une tribune dans Israel Hayom, dédiée à « ses frères de gauche »

Le législateur anti-LGBT a rejeté des rumeurs laissant entendre que s'il était nommé ministre de la Sécurité intérieure, il n'affecterait pas de protection policière à la Gay Pride

Itamar Ben Gvir, législateur d'extrême-droite et chef du parti Otzma Yehudit, après les premiers résultats des sondages de sortie des urnes au siège de son parti, à Jérusalem, le 2 novembre 2022. (Crédit : Oren Ziv/AP)
Itamar Ben Gvir, législateur d'extrême-droite et chef du parti Otzma Yehudit, après les premiers résultats des sondages de sortie des urnes au siège de son parti, à Jérusalem, le 2 novembre 2022. (Crédit : Oren Ziv/AP)

Le député du parti HaTzionout HaDatit, Itamar Ben Gvir, a écrit lundi une colonne dans le quotidien Israel Hayom dédiée à « ses frères de gauche », leur promettant que « ce n’est pas la fin de [leur] pays ».

Le législateur d’extrême-droite anti-LGBT – dont le parti a remporté 14 sièges lors des dernières élections législatives – a écrit que « malgré les désaccords… et malgré la diabolisation et la haine, malgré tout cela, nous sommes frères ! ».

Ben Gvir a écarté les inquiétudes concernant la coercition religieuse ou la « milice de la pensée », et il a rejeté des rumeurs laissant entendre que s’il était nommé ministre de la Sécurité intérieure, il n’affecterait pas de protection policière à la Gay Pride.

« Est-ce que je veux voir l’horrible meurtre d’une jeune fille qui assiste à la marche ? » a demandé Ben Gvir, faisant référence à l’attaque mortelle au couteau qui avait eu lieu en 2015 lors de la Gay Pride de Jérusalem. « Bien sûr que non, et même si je ne suis pas enthousiaste à l’idée d’une telle marche, je veillerai à ce que la vie des personnes qui défilent soit protégée à tout prix. »

Ben Gvir a également fait référence à ses antécédents d’activité extrémiste, notamment aux menaces proférées à l’encontre de l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, en écrivant : « J’ai mûri, je me suis modéré et j’ai compris que la vie est plus compliquée. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...