Bennett : l’annexion de la Cisjordanie suivra l’évacuation d’Amona
Rechercher

Bennett : l’annexion de la Cisjordanie suivra l’évacuation d’Amona

Le ministre de l'Education veut mettre en place “un nouveau régime juridique qui régulera la totalité des implantations”

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le ministre de l'Education Naftali Bennett avant une réunion extraordinaire de son parti HaBayit HaYehudi dans l'implantation de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 2 janvier 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de l'Education Naftali Bennett avant une réunion extraordinaire de son parti HaBayit HaYehudi dans l'implantation de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 2 janvier 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’évacuation de l’avant-poste illégal d’Amona, en Cisjordanie, mènera à l’annexion de toute la Cisjordanie par Israël, a promis le ministre de l’Education Naftali Bennett.

« A partir de cette défaite juridique, nous mettrons en place un nouveau régime juridique en Judée et en Samarie qui régulera la totalité des implantations, et depuis la perte douloureuse de ce bastion dans la montagne émergera l’application de la souveraineté d’Israël sur toute la Judée et la Cisjordanie », a-t-il déclaré pendant un débat à la Knesset.

« Des ruines des maisons d’Amona, nous construirons une nouvelle implantation, a-t-il affirmé. Des jardins d’enfants détruits, nous ferons de nouveaux jardins d’enfants dans toute la Judée et la Samarie. »

Bennett a appellé les habitants d’Amona des « héros » et salue leur détermination à rester sur leur colline venteuse, défiant les dures conditions dans leur lutte pour s’implanter en Terre d’Israël même quand ils ont appris que leur avant-poste était construit sur des terrains palestiniens privés.

« Nous avons lutté durement mais nous avons été confronté à une décision finale de la Haute cour de justice. Nous sommes allés à Amona et avons regardé les habitants dans les yeux. Nous savions que nous nous embarquions dans une lutte sans possibilité de victoire, mais nous n’avons pas abandonné. Avec les habitants, nous avons retourné chaque pierre, nous avons exploré toutes les possibilités pour sauver Amona. A notre grand regret, la lutte pour Amona a échoué. Nous avons perdu la bataille, mais nous gagnerons la guerre pour la Terre d’Israël. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...