Rechercher

Bennett promet une réaction et dit que le terroriste de Tel Aviv n’a pas agi seul

Tandis que Gantz a salué la condamnation de l’AP en l'invitant à davantage "agir contre les terroristes", Bar-Lev a assuré ne pas avoir l’intention de perturber le Ramadan

Le Premier ministre Naftali Bennett prend la parole au ministère de la Défense à Tel-Aviv, le 8 avril 2022 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Naftali Bennett prend la parole au ministère de la Défense à Tel-Aviv, le 8 avril 2022 (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré vendredi que les forces de l’ordre israéliennes resteraient en état d’alerte, après avoir abattu le terroriste responsable de l’attentat meurtrier à Tel Aviv. Il a par ailleurs promis une réaction « sans limites ».

« C’est exactement ce que l’on attend de nos forces de l’ordre », a déclaré Bennett dans un discours diffusé en direct depuis le quartier général de l’armée à Tel Aviv, aux côtés du ministre de la Défense, Benny Gantz, et du ministre de la Sécurité publique, Omer Bar-Lev. « S’ils ne l’avaient pas attrapé et ne l’avaient pas abattu maintenant, cela aurait pu durer des jours. »

Ses propos font suite à la mort de deux personnes et à de nombreux blessés dans une fusillade, ce jeudi soir, rue Dizengoff. La rue était alors bondée d’Israéliens attablés dans les restaurants, bars et cafés en cette fin de semaine.

Le terroriste, un Palestinien originaire de Jénine dans le nord de la Cisjordanie, a été tué vendredi matin lors d’un échange de tirs avec les forces de l’ordre.

« Nous n’abaissons pas le niveau d’alerte à Tel Aviv, pas plus que dans le reste du pays », a précisé Bennett.

Le Premier ministre a promis son plein soutien aux services de l’ordre à la suite de l’attentat, qui fait suite à une série d’attaques terroristes récentes dans des villes d’Israël.

« Tsahal, le Shin Bet et les forces de l’ordre disposent d’une entière liberté d’action pour éradiquer le terrorisme. Il n’y a pas, et il n’y aura pas de limites à notre combat », a-t-il indiqué.

Le Premier ministre a adressé ses condoléances aux familles des deux jeunes hommes tués et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés, avec la promesse que les terroristes feraient face aux conséquences de leurs actes.

« Nous savons que le terroriste, âgé de 29 ans, était originaire de Jénine, sans affiliation à un quelconque groupe [terroriste]. Mais quelqu’un l’aura aidé à organiser l’attentat et se procurer les armes », a précisé Bennett.

« Les meurtriers savent que nous les trouverons. Ceux qui aident des terroristes doivent savoir qu’ils paieront un lourd tribut », a-t-il ajouté. « Nous avons vu les scènes de réjouissance à Jénine et à Gaza : c’est à cela que nous avons affaire. »

Des membres de l’équipe israélienne de sauvetage et de récupération de Zaka nettoient le sang du site d’une fusillade à Tel Aviv, le jeudi 7 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Bennett a déclaré que ces terroristes et leurs soutiens « voulaient briser nos esprits, mais [qu’]ils ne réussiraient pas, nous ne nous briserons jamais ».

Il a également appelé les médias à agir de manière responsable, critiquant implicitement la couverture des événements par certains réseaux d’information israéliens. « Ne semez pas de panique inutile dans le public, ce n’est pas une émission de télé-réalité, c’est la vraie vie. »

S’exprimant après Bennett, Gantz a félicité l’Autorité palestinienne pour avoir condamné l’attaque et a appelé Ramallah à aider à endiguer la vague terroriste.

« C’est une bonne chose que l’Autorité palestinienne ait condamné l’attaque », a déclaré Gantz. « Je souhaite qu’en plus des condamnations, la lutte contre les auteurs de terrorisme soit accrue. »

Le ministre de la Défense Benny Gantz, à gauche, le Premier ministre Naftali Bennett au centre, et le ministre de la Sécurité publique Omer Bar-Lev au ministère de la Défense à Tel Aviv, le 8 avril 2022. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Gantz a déclaré que Tsahal travaillerait au plus vite pour déjouer les attaques terroristes et accentuer son action. Selon le ministre de la Défense, Tsahal aurait déjà procédé à quelque 200 arrestations « et si nécessaire, nous arrêterons des milliers de suspects ».

« Nous ne punissons pas l’ensemble du public [palestinien], mais la sécurité prime sur tout le reste », a-t-il ajouté.

Gantz a conclu : « La société israélienne a l’habitude de la guerre et du terrorisme. J’appelle les citoyens à reprendre autant que possible une vie normale. Notre victoire sera aussi dans le maintien de la résilience israélienne. »

Le ministre des Finances Avigdor Liberman a lui identifié la ville de Jénine comme l’origine d’une grande partie des violences récentes endurées par les Israéliens.

Alors que le terroriste de l’attentat était originaire de la ville, des photos de là-bas ont montré des dizaines de personnes célébrant la fusillade dans les rues.

Liberman a expliqué qu’il ne soutenait pas le verrouillage des villes palestiniennes en Cisjordanie ou le lancement d’une opération militaire à grande échelle de type « Bouclier défensif » – opération de l’armée en 2002 contre les groupes terroristes en Cisjordanie – en réponse aux dernières attaques, mais qu’il plaidait plutôt pour le « nettoyage de Jénine ».

Selon lui, les services de sécurité de l’Autorité palestinienne pourraient également contribuer à cet effort, car ils considèrent également Jénine comme un « défi » sécuritaire. Jénine est un bastion du groupe terroriste du Jihad islamique et l’Autorité Palestinienne a en effet peu de contrôle sur la ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...