Tsahal pense à prendre ses distances avec le rabbin qui a qualifié les gays de « déviants »
Rechercher

Tsahal pense à prendre ses distances avec le rabbin qui a qualifié les gays de « déviants »

Yigal Levenstein, directeur d'une prestigieuse académie prémilitaire, affirme que le mouvement des droits des homosexuels a « infiltré l'armée »

Le rabbin Yigal Levinstein pendant la conférence  "Sion et Jérusalem", en juillet 2016. (Crédit : capture d'écran Youtube)
Le rabbin Yigal Levinstein pendant la conférence "Sion et Jérusalem", en juillet 2016. (Crédit : capture d'écran Youtube)

L’armée israélienne envisage de rompre ses liens avec un éminent rabbin religieux sioniste qui fait référence aux homosexuels comme étant « déviants ».

La semaine dernière, le rabbin Yigal Levinstein, qui codirige une académie religieuse prémilitaire dans l’implantation en Cisjordanie d’Eli, a été filmé en disant dans un discours pour une convention sur la loi juive que « dans le cadre du pluralisme, on demande aux soldats et aux officiers de faire référence aux [personnes LGBT] comme ‘des fiers,’ mais je n’hésite pas à les appeler … ‘des déviants’ c’est ainsi que je les appelle ».

Dans une vidéo de son intervention, on peut voir Levinstein dire : « Il y a un mouvement fou de gens qui ont simplement perdu la normalité de la vie. Ce groupe rend l’Etat fou et infiltre l’armée par tous ses moyens. Personne n’ose ouvrir la bouche ou prononcer un mot contre eux. Dans les camps d’entraînement de l’armée, ils ont donné des conférences sur la déviance ».

Le discours de Levinstein – qui a également fait référence au judaïsme réformé comme une émanation du christianisme – a déclenché une tempête, de la part de politiciens, d’autres rabbins, et de certains de ces anciens élèves.

Mardi, le chef de la direction des effectifs de l’armée israélienne, le major général Hagai Topolanski, a annulé une visite à l’académie de Levinstein prévue pour ce jour-là.

Topolanski a également ordonné un examen quant à l’invitation qu’avait faite l’armée à Levinstein pour qu’il s’exprime devant les troupes, gelant le travail du rabbin avec l’armée ou le ministère de la Défense, a rapporté la Deuxième chaîne.

Lundi, la division du ministère de la Défense responsable des académies prémilitaires a publié une déclaration « condamnant vigoureusement » les commentaires du rabbin, et a « demandé des éclaircissements à l’académie ».

Lundi également, le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan (Likud) et le ministre de l’Éducation Naftali Bennett, qui dirige le parti national religieux HaBayit HaYehudi, se sont joints à la mêlée.

« Cela n’est pas la voie du sionisme religieux », a déclaré Bennett. « Le rôle de la loi juive est de déterminer ce qui est interdit et ce qui est permis. Elle n’a pas été conçue pour être un outil de division pour stigmatiser des gens et des communautés. Vous ne pouvez pas appeler un secteur entier par des noms péjoratifs et vous cacher derrière [la loi juive]. »

Naftali Bennett, ministre de l'Education et dirigeant du parti HaBayit HaYehudi, pendant l'émission "Rencontre avec la presse" de la Deuxième chaîne, le 4 juin 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
Naftali Bennett, ministre de l’Education et dirigeant du parti HaBayit HaYehudi, pendant l’émission « Rencontre avec la presse » de la Deuxième chaîne, le 4 juin 2016. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

« Il est vrai qu’il y a dans la Torah des interdictions claires et incontestables », a-t-il ajouté. « Cependant, nous n’éliminons pas de notre entourage toute personne qui ne parvient pas à respecter un commandement de la Torah. Cela n’est pas notre voie. »

Erdan a lié les propos de Levinstein à la Gay pride de Jérusalem, prévue pour jeudi.

« Ces propos sont dangereux, » a-t-il declaré. « Nous devons être prudents, afin de ne pas mettre des idées dans la tête d’un zélote fou. »

Erdan faisait allusion à l’assassiat de Shira Banki, 16 ans, à la marche de l’année dernière dans la capitale. Le tueur, Yishai Schlissel, un Juif ultra-orthodoxe qui venait d’être libéré de prison pour un crime presque identique, a depuis été condamné à perpétuité.

« Il y a un an, j’ai limogé les policiers qui étaient responsables des défaillances de sécurité lors du défilé. Mais pour les parents et les proches de Shira Banki, c’est trop tard », a poursuivi Erdan. « Ne nous égarons pas. Respectons chaque personne, leurs choix, identités et croyances. Je crois que cela est également le rôle des rabbins. Tel est le judaïsme à la lumière duquel je vais ».

L’association des gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres israélienne, communément connue sous le nom HaAguda, a déposé plainte dimanche contre Levinstein pour incitation à la haine.

Levinstein est affilié à la yeshiva Bnei David dans l’implantation d’Eli en Cisjordanie, au nord de Ramallah. Le programme de la yeshiva combine en un an l’apprentissage traditionnel de la Torah avec la préparation au service militaire. Bnei David a été le premier programme de formation pré-militaire de ce genre, et est encore l’un des plus prestigieux.

Yaakov Ariel, le grand rabbin de Ramat Gan, en août 2010. (Crédit photo: Kobi Gideon / Flash90)
Yaakov Ariel, le grand rabbin de Ramat Gan, en août 2010. (Crédit photo: Kobi Gideon / Flash90)

Yaakov Ariel, le grand rabbin de Ramat Gan a réagi dimanche aux propos de Levinstein. Bien qu’il ait reconnu que Levinstein a peut-être utilisé un langage trop tranché, il était d’accord avec le message de base.

Les homosexuels sont « des handicapés, souffrant de problèmes réels qui doivent être guéris par un traitement psychologique et des médicaments, » aurait-il dit selon le site d’information Ynet.

Ariel a ajouté qu’ « une famille normale c’est un père, une mère et des enfants. Une famille anormale est une famille qui n’est pas comme il faut. Elle a des problèmes psychologiques ».

Le rabbin Benjamin "Benny" Lau. (Autorisation: gracieuseté Israel Democracy Institute)
Le rabbin Benjamin « Benny » Lau. (Autorisation: gracieuseté Israel Democracy Institute)

Le rabbin Benny Lau, un autre rabbin sioniste religieux, dont le cousin David Lau est le grand rabbin d’Israël, a dénoncé Levinstein.

« Qui vous a donné la permission de les insulter ? Au nom de quelle Torah agissez-vous ainsi ? » a-t-il demandé dans une vidéo mise en ligne sur Facebook.

Lau a évoqué un incident il y a deux ans quand Levinstein avait parlé devant les élèves du lycée de garçons Himmelfarb à Jérusalem et avait comparé en se moquant les homosexuels à des animaux. Lau a raconté qu’ « il y avait là-bas un élève qui était sorti de la salle quand vous avez raconté votre horrible blague. Il avait l’intention de se suicider. Des gens l’ont empêché. Il y a un an … Cet élève a dit qu’il vous avait entendu se moquer de lui et qu’il voulait à nouveau se tuer. »

Beaucoup d’anciens étudiants de Levinstein ont écrit sévèrement contre lui sur Facebook, dont certains ont fait leur coming-out après avoir quitté sa yeshiva.

Shira Banki qui a été poignardée le 30 juillet 2015 lors de la Gay Pride de Jérusalem (Photo: Facebook)
Shira Banki qui a été poignardée le 30 juillet 2015 lors de la Gay Pride de Jérusalem (Photo: Facebook)

La semaine dernière a vu un tollé à cause de l’annulation de la première Gay pride de Beer Sheva, et la nomination du rabbin colonel Eyal Karim à la tête de l’aumônerie militaire, malgré ses propos que beaucoup ont interprétés comme sexistes, homophobes et racistes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...