Bernie Sanders : « Je n’ai pas comparé Trump à Hitler »
Rechercher

Bernie Sanders : « Je n’ai pas comparé Trump à Hitler »

Le candidat juif démocrate a évoqué lors d’un meeting à la mairie « ce qu’un fanatique peut faire en attisant la haine raciale » mais a par la suite démenti tout parallèle

Bernie Sanders à Seattle, en avril 2016. (Crédit : Matt Mills McKnight/Getty Images)
Bernie Sanders à Seattle, en avril 2016. (Crédit : Matt Mills McKnight/Getty Images)

Bernie Sanders, candidat démocrate aux présidentielles, a déclaré au court d’une interview qu’il n’avait pas comparé Donald Trump à Adolf Hitler lors du weekend qu’il a passé au Wisconsin, dans le cadre de sa campagne électorale.

« Certains d’entre vous savent que je suis Juif. Mon père a quitté la Pologne à 17 ans pour les Etats-Unis », avait expliqué Sanders, sénateur indépendant du Vermont, samedi, lors d’un meeting à la mairie de Milwaukee, alors qu’on lui demandait de commenter les déclarations de Trump sur les Musulmans et leur interdiction de pénétrer les Etats Unis.

« Il est venu jusqu’ici ; ce qui n’est pas le cas de tous les membres de sa famille. La plupart son morts. Des enfants sont morts. Des proches de mon père. Alors ça me touche de voir ce qu’un fanatique peut faire lorsqu’il attise la haine raciale. Et nous n’allons pas permettre qu’une telle chose se produise aux Etats-Unis. »

Les électeurs du Wisconsin se rendront aux urnes mardi pour les primaires démocrates.

Dimanche, dans l’émission « This week » sur ABC, George Stephanopoulos a demandé à Sanders s’il avait vraiment « comparé Trump à Hitler ». Ce à quoi Sanders a répondu qu’il n’avait pas effectué cette comparaison mais qu’il avait répondu aux peurs que Trump distille à l’encontre des Musulmans.

« Ce dont je parlais, c’est de cette femme musulmane, à côté de moi, qui me racontait que la réalité, c’est que la communauté musulmane est désormais inquiète. Elle évoquait un enfant qui désormais ferme sa porte la nuit », a ajouté Sanders à l’intention de Stephanopoulos.

« Et ce que je voulais dire c’est que je vais faire tout ce que je peux pour faire cesser ces attaques islamophobes qui font peur aux enfants musulmans de ce pays. Non, je n’ai pas comparé Trump à Hitler. Mais je ferai tout ce que je peux pour faire cesser ce type de haine et ces discours haineux que nous entendons. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...