Biélorussie : les restes de 1 214 victimes de la Shoah enterrés à nouveau
Rechercher

Biélorussie : les restes de 1 214 victimes de la Shoah enterrés à nouveau

Les dépouilles avaient été découvertes dans la ville de Brest au début de l'année lors de travaux de construction

Les restes de 1 214 victimes de l'Holocauste ont été ré-enterrés ce mardi à Brest, en Biélorussie, par des volontaires de Zaka, association juive de recherche et de sauvetage. (Crédit photo : Vadzim Yakubionak/ BELTA via AP)
Les restes de 1 214 victimes de l'Holocauste ont été ré-enterrés ce mardi à Brest, en Biélorussie, par des volontaires de Zaka, association juive de recherche et de sauvetage. (Crédit photo : Vadzim Yakubionak/ BELTA via AP)

JTA – En Biélorussie, des volontaires ont de nouveau enterré les restes de 1 214 victimes de la Shoah, dont les os ont été découverts récemment lors de travaux de construction dans la ville de Brest, située à proximité de la frontière polonaise.

L’enterrement de mardi dernier a été organisé par des volontaires de Zaka, association juive de recherche et de sauvetage, assistés de militaires, et supervisé par un rabbin local du mouvement loubavitch, Chaim Rabinovitz, a rapporté le site d’information Jewish.ru. Les restes ont été placés dans 120 cercueils recouverts de l’étoile de David et enterrés dans le cadre d’une cérémonie juive.

Près de 300 personnes ont participé à la cérémonie, dont Alon Shoham, ambassadeur d’Israël en Biélorussie, ainsi que des représentants de la communauté juive.

La fosse commune dans laquelle se trouvaient les restes humains, appartenant à des adultes et à des enfants, ainsi que des vêtements, des chaussures et d’autres objets personnels, a été découverte en février dernier.

Les restes de 1 214 victimes de l’Holocauste ont été ré-enterrés ce mardi à Brest, en Biélorussie, par des volontaires de Zaka, association juive de recherche et de sauvetage. (Crédit photo : Vadzim Yakubionak/ BELTA via AP)

Pribuzhsky Kwartia, entrepreneur local dans le secteur du bâtiment, a suspendu le projet de construction de logements de luxe et a contacté les autorités.

Le maire Alexander Rogachuk a déclaré que les ossements appartenaient à des « victimes des ghettos », à savoir des Juifs emprisonnés dans ces endroits par les nazis pendant la Shoah.

Les nazis ont tué quelque 3 millions de civils en Biélorussie, dont 800 000 Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...